Le répertoire des programmes des Concerts Lamoureux

Cours de méthodologie spécialisée avec les étudiants inscrits en première année de master de musicologie à l’université de Rouen (2015-2016)
Charles Lamoureux à la baguette
Charles Lamoureux à la baguette

Au cours du second semestre de l’année universitaire 2015-2016, les étudiants de master de l’université de Rouen vont participer sous la direction de Yannick Simon à la mise en ligne du répertoire des programmes des Concerts Lamoureux dirigés par leur fondateur entre 1881 et 1899. Le corpus sera mis à la disposition des usagers en même temps que paraîtra une étude consacrée à cet important musicien français de la fin du XIXe siècle. Violoniste, Charles Lamoureux (1834-1899) fonde un quatuor à cordes qui interprète des œuvres de Brahms, une société destinée à promouvoir les oratorios (la Société de l’harmonie sacrée) et un orchestre symphonique, la Société des nouveaux concerts. Son nom est indissociablement lié à la diffusion des œuvres de Wagner en France.

> Concerts Lamoureux (dossier en cours)

> Voir aussi le dossier Société de l’Harmonie sacrée (1873-1875)

Le répertoire des théâtres de France : l’Opéra-Comique, les théâtres parisiens et le Théâtre des Arts de Rouen

Cours de méthodologie avec les étudiants inscrits en deuxième année de licence de musicologie à l’université de Rouen (2015-2016)
Jenny dans La Dame blanche
Jenny dans La Dame blanche

Pour la troisième année consécutive, il sera question du répertoire des théâtres de France dans les cours de méthodologie et d’initiation à la recherche en L2 de musicologie à l’université de Rouen (enseignement sous la responsabilité de Joann Élart).

Nous commencerons par nous interroger sur ce qu’est une autorité d’œuvre et comment la définir à partir des ouvrages, des répertoires et des catalogues de référence. Nous mettrons en pratique la création de nouvelles autorités. D’un côté, nous poursuivrons l’enrichissement du répertoire de l’Opéra-Comique, en complétant la période 1888-1926 (140 nouveaux titres). Pour rappel, nous avions traité les périodes 1805-1837 en 2013-2014 et 1837-1887 en 2014-2015. De l’autre, nous nous pencherons sur le répertoire de concerts, en prolongeant le travail des années précédentes : des cantates de Bach aux lieder de Schubert, des duos de Mozart aux trios de Haydn, des nocturnes aux valses de Chopin.

Dans un deuxième temps, nous poursuivrons l’édition de la chronologie de l’Opéra-Comique sous la Restauration. Chaque étudiant doit traiter dans Dezède un mois de l’activité de l’institution à partir du dépouillement des bordereaux de recette journalière conservés aux Archives nationales de France (série AJ/13). Pour rappel, nous avons déjà reconstitué une chronologie complète entre 1812 et 1818, et nous ajouterons cette année en plus des compléments sur cette période, les années 1819 à 1821.

Dans un troisième temps, nous tenterons de mettre en perspective l’activité de l’Opéra-Comique de deux manières différentes. Tout d’abord à Paris, par l’inauguration d’un nouveau chantier qui consistera à produire une histoire des théâtres parisiens : à partir des annonces publiées dans deux périodiques en ligne sur Gallica (Le Constitutionnel et Le Journal des débats), chaque étudiant reconstituera une journée de l’intense activité théâtrale quotidienne, pour produire in fine un échantillon mensuel de la vie des spectacles dans la capitale en décembre 1825, mois pendant lequel est créée La Dame blanche de Boieldieu ; ensuite, en achevant le dépouillement de la presse rouennaise sous la Restauration dans la perspective d’une reconstitution de l’activité d’une institution provinciale largement dominée par le répertoire de l’Opéra-Comique.

> Découvrez l’index des autorités d’œuvres

> L’Opéra-Comique à travers les siècles (dossier en cours)

> Le 10 décembre 1825 à Paris (échantillon)

> Le chantier Théâtre des Arts de Rouen

Patrimoine, histoire et numérique

Séminaire pluridisciplinaire d’histoire culturelle, saison 2015-2016

IMEC, Abbaye d’Ardenne, Saint-Germain-la-Blanche-Herbe

DSCN3579Après la conférence inaugurale du 3 décembre 2015 (La presse et le numérique, avec Stéphane Haffemayer et Sara Harvey), le séminaire Patrimoine, Histoire et Numérique dirigé par Stéphane Haffemayer, Stéphanie Loncle et Éva Guillorel se poursuit en 2016. La prochaine séance, le 21 janvier 2016, sera consacrée au théâtre, au patrimoine et au numérique ; Joann Élart y est invité pour y présenter Dezède, application web pour l’archivage des spectacles et de leurs sources.

21 janvier > Théâtre, patrimoine et numérique, avec Joann Élart, Raphaëlle Fleury et Chantal Meyer-Plantureux

11 février > Oral, image, écrit : cultures savantes et cultures populaires, avec David Hopkin et Carole Dornier

17 mars > Images et spectacles : enjeux de numérisation, avec Thiphaine Gaumy, François Berreur et Françoise Rubellin

21 avril > Reconstituer les sons et les espaces de la ville, avec Pascal Bastien, Mylène Pardoen, Michaël Babiaud et Claire Guiu

> Programme détaillé du séminaire