La Fille de la terre

Un nouveau dossier réalisé par Sabine Teulon Lardic vient enrichir Dezède dans le domaine singulier des spectacles de plein air. Trois ans après Héliogabale dans le théâtre des Arènes de Béziers en 1910, La Fille de la terre est la seconde collaboration entre le dramaturge Émile Sicard et le compositeur Déodat de Séverac. Trois représentations en sont connues, deux en 1913 à Coursan et Amélie-les-bains, une en 1921 à Narbonne. Si cette tragédie avec musique de scène est moins ambitieuse que la précédente, sa diffusion dans les modestes théâtres occitans de plein air illustre les circuits de décentralisation et les efforts de démocratisation mobilisés par les acteurs du régionalisme. Harmonies et chorales locales collaborent avec les tragédiens issus des grandes scènes parisiennes pour proposer un spectacle plébiscité à chaque occasion par deux à trois mille personnes.

Consulter le dossier « La Fille de la terre (1913-1921) »



Citer ce billet
Yannick Simon (2023, 26 juillet). La Fille de la terre. Carnet Dezède. Consulté le 3 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nk3a

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.