Nicolas Dezède : un compositeur des Lumières à Paris

Création, réception et postérité de ses œuvres dans les théâtres parisiens

Colloque, 9 et 10 mai 2016, École nationale des chartes, salle Delisle

Affiche
Affiche du colloque avec détail d’un éventail anonyme représentant une scène de Blaise et Babet, collection Maryse Volet

Les Trois fermiers (1777), Blaise et Babet (1783) et Alexis et Justine (1785) figurent parmi les plus grands succès de Nicolas Dezède (1740/5-1792) et du répertoire de l’Opéra-Comique entre la fin de l’Ancien Régime et la Restauration. De ses vingt opéras, Julie (1772) a également été rendu célèbre par les variations que Mozart composa sur l’air « Lison dormait dans un bocage » (K. 264). Après le premier colloque organisé à l’université de Paul-Valéry Montpellier III en mai 2015 (Nicolas Dezède et son œuvre : un compositeur au temps des Lumières), ce deuxième rendez-vous s’intéresse aux questions de réception parisienne : créations et reprises de ses œuvres, critiques et publics, mises en scènes et interprètes, éditions et produits dérivés, etc. Car l’œuvre de ce compositeur qui ne connaissait pas son nom et ses origines s’inscrit et s’enracine dans le terreau culturel parisien : l’Opéra-Comique bien sûr, mais également l’Opéra et la Comédie-Française.

Continuer la lecture de Nicolas Dezède : un compositeur des Lumières à Paris