Le Ring à Rouen en 1927

Ce dossier est consacré au Ring présenté à Rouen entre le 5 et le 11 mars 1927.  Il s’inscrit dans le prolongement des différents travaux consacrés aux représentations des opéras de Richard Wagner au Théâtre des Arts de Rouen sur Dezède. La représentation successive des quatre parties du Ring au Théâtre des Arts de Rouen entre le 5 et le 11 mars 1927 est une première en dehors de Paris depuis la création française à Lyon en avril 1904. Le Ring rouennais fait suite aux quatre versions données  à l’Opéra de Paris avant la Première Guerre mondiale entre 1911 et 1913, et précède de quelques jours celle de Toulouse qui  se déroulera entre le 20 mars et le 8 avril 1927. Après avoir été à l’origine du retour pacifié d’une œuvre de Wagner à l’Opéra de Paris, en portant à la scène avec succès Lohengrin en février 1891, puis après avoir été le premier en France à présenter Siegfried en février et mars 1900, le Théâtre des Arts de Rouen s’illustre à nouveau par son engagement dans le répertoire wagnérien.

Ce dossier a été réalisé dans le cadre d’un cours de musicologie spécialisée avec les étudiants de troisième année de licence de musicologie de l’université de Rouen.

> Consulter le dossier  » Le Ring à Rouen en 1927  » sur Dezède

Pour citer ce billet : Yannick Simon, « Le Ring à Rouen en 1927 », Carnet Dezède, 20/11/2017, [en ligne] https://dezede.hypotheses.org/707

 

Les Concerts Pasdeloup (1861-1887)

Le répertoire des Concerts populaires de musique classique, plus connus sous le nom de Concerts Pasdeloup, réunit les 593 programmes de cette société de concerts entre la première prestation de son orchestre, le 27 octobre 1861, et le décès de son fondateur le 13  août 1887.

C’est effectivement en 1861 que Jules Pasdeloup (1819-1887), compositeur, enseignant et chef de l’orchestre de la Société des jeunes artistes du Conservatoire impérial de musique depuis 1852, décide de fonder une société de concerts avec l’ambition de diffuser la musique classique auprès des « masses ». S’il s’inspire, pour les programmes, du modèle de la Société des concerts du Conservatoire, Pasdeloup s’en distingue toutefois en installant son orchestre dans un cirque situé au sein d’un quartier populaire de la capitale et en pratiquant des prix d’entrée modiques. Le succès est au rendez-vous et ne se dément quasiment pas jusqu’au « Festival de retraite de M. J. Pasdeloup » le 31 mai 1884, qui rassemble les principaux compositeurs français venus remercier le chef d’orchestre pour son action en faveur de la musique en général et de la musique française contemporaine en particulier. En réalité, cette apothéose finale dissimule un lent processus de déclin entamé depuis une décennie. Les Concerts populaires résistent mal, après la chute du Second Empire, à la concurrence des Concerts Colonne (1873) et des Concerts Lamoureux (1881). La reconstitution de l’orchestre en 1886, pour une saison à l’issue de laquelle Pasdeloup devait décéder, n’ajoute rien à la gloire de cet infatigable passeur à l’origine du mouvement symphonique français moderne.

> Consultez le dossier “ Concerts Pasdeloup (1861-1887) ” sur Dezède

Pour citer ce billet : Yannick Simon, « Les Concerts Pasdeloup (1861-1887) », Carnet Dezède, 16/11/2017, [en ligne] https://dezede.hypotheses.org/677

Colloque « 140 ans de musique à Angers »

Programme du premier concert de l’Association artistique d’Angers (Bibliothèque municipale d’Angers)

Les 29 et 30 novembre 2017, se tiendra à l’Université catholique de l’Ouest à Angers un colloque consacré à la vie musicale dans cette ville depuis la fondation de l’Association artistique d’Angers en 1877. Même si le répertoire de cette société de concerts populaires active entre 1877 et 1893 n’a pas été versé dans Dezède — il est consultable dans l’ouvrage de Yannick Simon intitulé L’Association artistique d’Angers (1877-1893). Histoire d’une société de concerts populaires suivie du répertoire des programmes des concerts (Paris, Société française de musicologie, 2006, 415 p.) — Angers est néanmoins présent sur le site à travers deux dossiers : Les premiers concerts populaires à Angers (1864-1865) ; Concerts de musique de chambre à Angers (1864-1877).

Site « Colloque 140 ans de musique à Angers 29 & 30 novembre 2017 »

Pour citer ce billet : Yannick Simon, « Colloque « 140 ans de musique à Angers » », Carnet Dezède, 02/11/2017, [en ligne] https://dezede.hypotheses.org/664

Histoire du spectacle vivant, XIXe-XXIe siècles, saison 2017-2018

Séminaire du Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines (CHCSC / UVSQ) sous la direction de Jean-Claude Yon et de Graça Dos Santos

Paris, Société d’Histoire du Théâtre, Bibliothèque nationale de France, 71 rue de Richelieu (lundi, 17h30-19h)

Lithographie en couleur imprimée en 1890
Bibliothèque nationale de France, [ENT DN-1 (APPEL,F./16)-ROUL
6 novembre 2017 > Isabelle Moindrot, Les auctorialités d’un dramaturge à succès : le cas de Victorien Sardou

4 décembre > Delphine Aebi, Le scandale au théâtre des années 1940 aux années 1960

8 janvier 2018 > Isabelle Barbéris, Choisir, sélectionner, éliminer, jouer ? Mise en scène du public décisionnaire et fictions démocratiques de Henri Pousseur à Roger Bernat

5 février > Yannick Simon, Représentation et réception de Lohengrin en province à la fin du XIXe siècle

5 mars > Julie Sermon, Partition(s) : objet et concept des pratiques scéniques (XXe-XXIe siècles)

9 avril > Amélie Grégorio, Un « barbare » devenu héros : Abd-el-Kader sur les planches au XIXe siècle

14 mai > Martin Laliberté, Les archives de la mise en scène Spectacles populaires et culture médiatique 1870-1950

4 juin > Claude Schopp, Alexandre Dumas fils, collectionneur à contre-courant

> Programme détaillé du séminaire