Rock en Seine-Maritime : des Yéyés au Punk (1968-1977)

Ce dossier rassemble 219 concerts rock organisés en Seine-Martime, choisis dans un corpus de 4621 événements établi par Thomas Bacquet (doctorant à Chung-Ang University) à partir du dépouillement du Paris-Normandie qu’il réalisa dans le cadre de son master soutenu en octobre 2009 à l’université de Rouen et intitulé Le Rock en Haute-Normandie entre 1968 et 1977 à travers les annonces du Paris-Normandie (sous la direction de Joann Élart, 2 t., 87 p. + 234 p.) La sélection proposée souligne les aspects les plus remarquables de la diffusion du rock en Seine-Maritime entre 1968 et 1977, dans les limites de ce que donne à lire l’édition rouennaise du Paris-Normandie, et en particulier, la présence de groupes étrangers ou parisiens et l’émergence d’une scène locale.

Suite à l’essoufflement de la mouvance yéyé des sixties et de ses « idoles », les transformations sont multiples après Mai 68 et le début des années soixante-dix s’ouvrent à de nouvelles expériences. L’émergence de médias consacrés au rock, tant à la télévision qu’à la radio, ainsi que d’une presse spécialisée, est désormais en phase avec les nombreuses ramifications de la famille rock. Les phénomènes liés à ce changement d’époque sont également perceptibles en Haute-Normandie, particulièrement dans les agglomérations de Rouen et du Havre. On les retrouve à l’échelle de la presse locale, dont le volume d’écrits relatifs au rock, entre 1968 et 1977, et particulièrement au sujet de la scène régionale, augmente abondamment d’année en année [lire la suite].

> Consulter le dossier

Le subventionnement des concerts symphoniques

La dernière livraison de la revue en ligne Transposition (n°7, « Le prix de la musique »), contient un article que Yannick Simon a consacré au subventionnement des concerts symphoniques en France entre 1861 et 1969. Il retrace l’histoire du subventionnement par l’État français des sociétés de concerts symphoniques entre 1861, année de la fondation des Concerts populaires de musique classique par Jules Pasdeloup à Paris, et le lancement du « Plan Landowski » en 1969. Pendant un siècle, malgré l’absence de politique et de décentralisation culturelles, l’État apporte sa caution, plus souvent qu’il n’offre des moyens pécuniaires suffisants, à un nombre de plus en plus important de sociétés. D’abord empirique, ce financement se structure progressivement, avec le concours des inspecteurs de l’enseignement musical puis grâce à la création d’une commission chargée de la répartition des moyens budgétaires. Cet embryon de politique musicale n’est cependant pas sans conséquence sur les choix artistiques des sociétés de concerts symphoniques, et, plus généralement, sur le goût musical des auditeurs.

Lien vers « Le subventionnement des concerts symphoniques dans les départements français entre 1861 et 1969 »

 

Dezède et les nouvelles perspectives des spectacles en province

Les Nouvelles perspectives sur les spectacles en province viennent de sortir des Presses des Universités de Rouen et du Havre (octobre 2018). Elles rassemblent une sélection de textes issus de communications prononcées lors de deux journées d’études ayant particulièrement marqué la structuration du projet Dezède.La première de ces journées Rendez vous Théâtre des Arts de Rouen ! s’est tenue à l’Opéra de Rouen le 23 février 2012, qui n’est autre que la date inaugurale du projet : le public assista ce jour à la première présentation publique de la base de données alors embryonnaire, mais contenant déjà ses principales fonctionnalités ; les fondateurs arrêtèrent également ce jour le nom du projet, Dezède (lire l’onglet “Identité” dans notre présentation).La seconde de ces journées Quand la politique s’invite au spectacle s’est tenue à l’université du Havre le 21 novembre 2012. Elle inaugura l’ouverture du portail Dezède sur le web à l’adresse dezede.org.Ces deux journées d’études ont été organisées dans le cadre d’un projet de recherche financé par la région Haute-Normandie (GRR).

Le livre

L’ouvrage qui vient de paraître sous la direction de Joann Élart et de Yannick Simon « cherche à tracer de nouvelles perspectives pour aborder un espace culturel, la province, renfermant encore bien des zones d’ombre, qu’il s’agisse des publics, des artistes, des affiches, de l’organisation ou du fonctionnement des théâtres et des salles de concert. Dans des perspectives croisées pour les uns ou thématiques pour les autres, le spectacle devient objet d’histoire mettant en jeu plusieurs points de vue, conjoncturel et politique, multipolaire et comparatiste, esthétique et commémoratif, institutionnel et historique. La diversité des approches pluridisciplinaires engage à poursuivre les recherches sur les pratiques et les institutions en province, afin de comprendre les liens qui unissent la capitale et les départements, de mesurer les enjeux locaux en terme de développement culturel à l’échelle d’un territoire, de penser une histoire des spectacles en France enrichie des nombreuses spécificités provinciales. » (extrait de la 4e de couverture).Plusieurs articles entretiennent des liens étroits avec des dossiers publiés dans Dezède. Ils seront évoqués dans des billets à paraître prochainement.

La table des matières

Introduction

Les incidents politiques au spectacle dans les théâtres de province pendant la Révolution française et l’Empire, Cyril Triolaire

Les enjeux politiques et musicaux d’Adolphe et Clara de Nicolas Dalayrac (1799), Maxime Margollé

L’opéra à tout prix, Étienne Jardin

Les « débuts » à Rouen sous le Second Empire : l’exemple de Célestine Galli-Marié (1861-1862), Patrick Taïeb

La circulation du modèle des concerts populaires à travers l’exemple du Havre (1892-1913), Yannick Simon

Une parenthèse dans l’histoire du Théâtre des Arts de Rouen : le Cirque (1941-1962), Bénédicte Percheron

Autour du centenaire de la Révolution : l’invention d’une « histoire de France » dans les programmes de concerts, Denis Tchorek

D’un centenaire à l’autre : les hommages à Pierre Corneille à Rouen entre 1784 et 1884, Joann Élart

> lien vers les PURH

Pour citer ce billet : Joann Élart, « Dezède et les nouvelles perspectives des spectacles en province », Carnet Dezède, 10/10/2018, [en ligne] https://dezede.hypotheses.org/1635