La Société des concerts du conservatoire de Toulouse (1902-1944)

Ce dossier consacré aux 262 concerts de la Société des concerts du conservatoire de Toulouse entre 1902 et 1944 vient s’ajouter à ceux déjà dédiés à des orchestres régionaux (Angers, Boulogne-sur-Mer, Le Havre, Nancy, etc.). Il confirme l’ambition de Dezède d’élargir l’espace musical à l’ensemble du territoire français et d’en favoriser une approche multipolaire.

Fondée en 1902 par le directeur du conservatoire de la ville, Bernard Crocé-Spinelli, la société toulousaine poursuit son activité jusqu’en 1944 sans discontinuité à l’exception de la période de la Première Guerre mondiale. Au sortir de cette dernière, Crocé-Spinelli est remplacé par Aymé Kunc qui occupe le poste jusqu’à la dissolution de la société. Même si une analyse détaillée reste à faire, on peut relever quelques caractéristiques du répertoire de la société. Il est marqué par son ancrage national et le soutien aux compositeurs locaux. Cette orientation n’empêche pas pour autant une certaine ouverture internationale que traduisent les interprétations de deux œuvres de Gustav Mahler, la Symphonie n°5 le 8 février 1929 et la Symphonie n°4 le 23 mars 1934. Par ailleurs, l’éloignement de la capitale n’empêche pas l’accueil des solistes français et internationaux les plus réputés de la première moitié du XXe siècle.

> consulter le dossier sur Dezède

Pour citer ce billet : Yannick Simon, « La Société des concerts du conservatoire de Toulouse (1902-1944) », Carnet Dezède, 14/01/2019, [en ligne] https://dezede.hypotheses.org/2310