Le flux Dezède est disponible

Syndication vraiment simple !

Depuis quelques mois, il est désormais possible de s’abonner au flux de syndication (dit flux RSS) de Dezède, comme le signale le nouveau logo intégré à la page d’accueil du site :

L’adresse à intégrer dans vos carnets et vos sites est la suivante :

https://dezede.org/rss.xml

S’afficheront les derniers dossiers mis en avant dans le carrousel du site Dezède, comme ils s’affichent, à titre d’exemple, sur ce carnet :

Cette évolution a été rendue possible grâce au soutien de la Région Normandie dans le cadre du sous-projet SpectaNum du RIN CorNum.

Pour citer ce billet : Joann Élart, « Le flux Dezède est disponible », Carnet Dezède, 19/12/2020, [en ligne] https://dezede.hypotheses.org/3090

Maurice Ravel chef d’orchestre (1899-1934)

Bibliothèque Nationale de France, Maurice Ravel (CNews) [dirigeant un concert au Queen’s Hall de Londres, 14 avril 1923]

Après le récent dossier Bolero de Ravel (1928-1945), regroupant environ 650 programmes, dont près de 400 du vivant du compositeur, Dezède compte un nouveau dossier réalisé par Manuel Cornejo et consacré cette fois-ci à une facette moins connue : « Maurice Ravel chef d’orchestre (1899-1934) ». Ce dossier réunit un total de 77 programmes entre le 27 mai 1899 et le 25 novembre 1934. L’ensemble montre l’ampleur des voyages du compositeur en Europe et en Amérique, 47 ayant été donnés à l’étranger, 30 en France dont 28 à Paris et deux à Lyon. Au palmarès des œuvres les plus souvent dirigées par Maurice Ravel figurent La Valse (34 auditions), Bolero (32), Concerto pour piano et orchestre (21). Si le plus souvent Maurice Ravel dirigeait une — voire deux ou trois œuvres — par programme, il lui est arrivé de diriger l’intégralité de « Festivals Maurice Ravel » à 13 reprises, à Copenhague et Stockholm durant la tournée scandinave de février 1926, et au cours des 11 concerts d’orchestre de la tournée nord-américaine. Reste posée la question de la qualité de la direction d’orchestre de Maurice Ravel, parfois discutée. À propos d’un concert à Londres, le compositeur se réjouissait : « D’après les journaux je suis, sinon un grand, du moins un bon chef d’orchestre. Je n’en attendais pas tant… » En fait, la critique musicale ne s’est jamais trop étendue sur la direction d’orchestre de Maurice Ravel, soit en la passant sous silence, soit en émettant des réserves ou des critiques en général teintées d’indulgence.


Un appel est lancé à toute personne disposant d’informations complémentaires éventuelles sur ces concerts, tous les programmes et comptes rendus n’ayant pas pu être retrouvés. Contact : amisdemauriceravel@gmail.com

Consulter le dossier dans Dezède : https://dezede.org/dossiers/id/376