L’Orchestre national du Capitole de Toulouse

Par Pierrot Menuge

Considéré comme l’un des plus grands représentants de la scène symphonique française, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse fait aujourd’hui l’objet d’un nouveau dossier sur Dezède encore en cours de réalisation — mise en ligne prévue dans les prochains mois. L’objectif consiste à reconstituer la programmation de la formation sur des saisons précises. Le dossier proposera donc à terme un échantillon des programmes avec la première saison de chaque décennie de 1971-1972 à 2021-2022.

Ce travail s’inscrit dans le cadre d’un master de musicologie à l’Université Toulouse-Jean Jaurès. Le projet de recherche propose d’étudier à la fois l’histoire de l’institution (la création de l’ensemble, son évolution, l’influence des politiques culturelles) et la façon dont il est perçu tout au long de son développement. En parallèle, l’étude comportera une analyse de la programmation : quel est le répertoire de l’orchestre mais surtout quel en est l’évolution et à quoi peuvent être dus ces changements ? Ces deux éléments, institution et répertoire, sont bien évidemment liés et ne peuvent pas être considérés l’un sans l’autre.

Cette étude s’insère dans le projet plus large de Yannick Simon sur les orchestres symphoniques français : une analyse similaire sur un temps plus long et un plus grand échantillon d’ensembles.

Pour consulter le dossier Orchestres symphoniques français



Citer ce billet
Yannick Simon (2023, 28 novembre). L’Orchestre national du Capitole de Toulouse. Carnet Dezède. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nk3j

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.