Quelques nouvelles du Ring

Le dossier consacré aux productions du Ring en France vient de connaître plusieurs avancées sous la forme de cinq nouveaux sous-dossiers et de deux articles.

L’article intitulé Les pérégrinations du Ring en France. Premières conclusions et perspectives de recherches livre les premières conclusions portant sur la période comprise entre 1904, année de la première représentation intégrale du cycle en France, et 1959, date à laquelle est montée la première production dans le style du Nouveau Bayreuth sur le sol français.

Deux nouveaux sous-dossiers sont évoqués dans cet article. Ils  sont consacrés à une production présentée en 1935 au Grand-Théâtre de Bordeaux puis, quelques semaines plus tard, dans une version très proche, au casino de Vichy. Cette mise à la scène, et plus particulièrement la réalisation vichyssoise placée sous la direction musicale d’un chef allemand, fait l’objet d’un article dans un ouvrage collectif dédié à la musique dans les casinos en France : « De Wagner à Vichy, la diplomatie musicale de l’Allemagne nazie en 1935 », dans Martin Guerpin et Étienne Jardin (dir.), Faites vos jeux. La musique dans les casinos français, Arles/Paris, Actes Sud/Palazzetto Bru Zane, 2024, p. 195-217. Cette contribution a fait l’objet d’un précédent billet.

Postérieurement à la rédaction de cet article, un nouveau sous-dossier a été consacré à la reprise de cette production du Ring au Grand-Théâtre de Bordeaux en 1937. Même si la distribution en a été fortement renouvelée, Victor Forti en reste la figure centrale en chantant trois rôles différents répartis dans les quatre épisodes.

Onze ans plus tard, Forti assume les mêmes rôles dans une production, toujours à Bordeaux, qui est probablement la première de l’après-guerre. Le sous-dossier dédié à cette nouvelle version de 1948 se singularise par la transcription d’annotations figurant sur le livre de bord du Grand-Théâtre de Bordeaux. Elles mettent en évidence la grande connaissance que les chanteurs francophones ont du répertoire wagnérien, capables d’assumer un rôle au pied levé ou d’en changer pour remplacer un collègue indisponible.

Enfin, il manquait au dossier « Le Ring en France » son acte fondateur. C’est chose faite avec le dossier consacré au Ring de Lyon en 1904. Premier Ring francophone sur le territoire français, après le Ring francophone de la Monnaie de Bruxelles en 1903, la production lyonnaise de 1904 est assurément un événement  même si la qualité de la production fait débat.

À ce jour le dossier « Le Ring en France » réunit douze productions entre 1911 et 1969. À terme, elles seront une soixantaine.

Consulter l’article Les pérégrinations du Ring en France. Premières conclusions et perspectives de recherches

Consulter sur Dezède le dossier Le Ring en France et les sous-dossiers Le Ring à Bordeaux (1935), Le Ring à Vichy (1935), Le Ring à Bordeaux (1937), Le Ring à Bordeaux (1948) et Le Ring à Lyon (1904).

 



Citer ce billet
Yannick Simon (2024, 29 avril). Quelques nouvelles du Ring…. Carnet Dezède. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/zbh3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.