20 ans d’Opéra-Comique

Par Lucia Pasini

Au sein d’un projet ambitieux visant à reconstruire les programmes et le répertoire de l’Opéra-Comique à travers les siècles, le dossier IIIe République (de 1870 à la Première Guerre mondiale) a pour objectif de recenser toutes les représentations de la période s’étalant du 4 septembre 1870 (proclamation de la République) au 28 juillet 1914 (déclenchement de la Première Guerre mondiale). Actuellement en cours de réalisation, il répertorie déjà près de 6 000 événements sur une période de vingt ans (1871-1891).

L’Opéra-Comique connaît une période de consolidation au cours de ces deux décennies même si elle inclut l’incendie de la salle Favart en 1887. Sous la direction de figures éminentes telles que Léon Carvalho, qui le supervise pendant une grande partie de cette période, l’Opéra-Comique continue d’explorer de nouveaux répertoires, à l’image de Suzanne de Palhadile le 30 décembre 1878, tout en préservant ses classiques, comme La Fille du régiment de Donizetti et Le Pré aux clercs de Hérold donnés ensemble le 2 janvier 1878. On y retrouve aussi des œuvres de compositeurs renommés tels que Charles Gounod, Jules Massenet, Georges Bizet et Ambroise Thomas.

La principale source de données pour la compilation de ce dossier provient des journaux de régie de l’Opéra-Comique, conservés à la Bibliothèque-Musée de l’Opéra — ces documents sont également accessibles en ligne via Gallica. Ils offrent une mine d’informations sur les représentations : les œuvres interprétées, les horaires de début et de fin des spectacles, mais aussi les recettes pour la saison 1876-1877.

Malheureusement, les registres font défaut pour quelques saisons, à savoir 1870-1871, 1871-1872, 1873-1874, 1882-1883 et 1884-1885, et quelques autres périodes plus ou moins longues. Cependant, les créations, notamment Le Florentin de Lenepveu, ainsi que certaines représentations importantes ayant eu lieu pendant cette période ont pu être intégrées au dossier grâce à des ouvrages de référence comme l’Histoire de l’Opéra-Comique : la seconde salle Favart (1860-1887) de Charles Malherbe et Albert Soubies, ainsi que Théâtre de l’Opéra-Comique de Nicole Wild et David Charlton.

Consulter le dossier de l’Opéra-Comique IIIe République (de 1870 à la Première Guerre mondiale



Citer ce billet
Yannick Simon (2024, 17 mai). 20 ans d’Opéra-Comique. Carnet Dezède. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11ok3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.