Tous les articles par Marion Blanc

Berlioz et Paris (1803-2019)

« Il n’y a au monde que Paris […] ». Voici ce que dit Hector Berlioz dans une lettre à son père en 1846. Paris, capitale administrative mais aussi culturelle, est un passage obligé dans la formation et la vie d’un compositeur.  Dans le cadre du 150e anniversaire de la mort de Berlioz, un colloque international est organisé autour du rôle qu’a joué Paris dans la vie du musicien. Il aura lieu du 10 au 12 décembre dans trois institutions parisiennes : le Petit Palais, l’Académie des Beaux-Arts et l’INHA (Institut national d’histoire et d’art). Les communications s’intéressent non seulement au rapport entre Berlioz et la capitale de son vivant mais aussi aux célébrations et à la vie de ses œuvres après son décès en 1869.

> Consulter le programme du colloque.

> Consulter l’autorité de Berlioz dans Dezède.

L’Orchestre régional de Normandie au Théâtre de Caen (2006-2019)

Ce dossier réunit les spectacles programmés par le Théâtre de Caen avec la participation de l’Orchestre régional de Normandie. D’abord sous le nom d’Orchestre régional de Basse-Normandie, l’ensemble est fondé en 1982 par Dominique Debart qui reste à sa tête jusqu’en 2014. Il est remplacé par Jean Deroyer. Comprenant dix-huit musiciens permanents, l’orchestre propose près de deux cents événements chaque saison sur tout le territoire normand. La réunification de la Normandie a permis l’élargissement de sa diffusion dans l’ensemble de la Région et le renforcement de sa collaboration avec l’orchestre de l’Opéra de Rouen. Orchestre régional de Normandie, Théâtre de Caen et Opéra de Rouen forment désormais le pôle lyrique et symphonique de la région Normandie.

Ce dossier, amené à se développer, répertorie soixante-quatre spectacles de l’Orchestre régional de Normandie programmés par le Théâtre de Caen entre 2006 et 2019. Ils apportent leur contribution à l’éclectisme de la programmation du Théâtre de Caen.

> Consulter le dossier « L’orchestre régional de Normandie au Théâtre de Caen (2006-2019) » sur Dezède

Article rédigé par Jérémy Marino.

Les Concerts du conservatoire de Strasbourg sous la direction de Ropartz (1919-1929)

Ce dossier réunit les 120 concerts de l’orchestre des Concerts du conservatoire de Strasbourg dirigés par J.-Guy Ropartz entre avril 1919 et juin 1929 ainsi que les concerts populaires placés sous la direction d’Ernest-Geoffroy Münch.

Strasbourg redevenue française, le maire confie la direction de l’orchestre, dont les origines remontent à 1855, à Ropartz. Celui-ci a déjà fait ses preuves à Nancy où il a dirigé le conservatoire et l’orchestre des Concerts du conservatoire de 1894 à 1919. A son arrivée, il doit tout d’abord compléter l’effectif de l’orchestre puis il met en place la même recette qu’à Nancy : révision de la programmation, création de nouvelles classes au conservatoire, révision du règlement… Mais sa direction autoritaire ne fait pas l’unanimité. Il doit faire face à une certaine hostilité présente tout au long de ses dix ans d’exercice, Ropartz ne faisant jamais de compromis sur ses choix artistiques (que ce soit pour l’interdiction des bis, les programmes français audacieux ou l’exclusion des œuvres de Brahms dont les Alsaciens étaient friands). Alors qu’à Nancy, la formule qu’il propose aux spectateurs variait régulièrement (il expérimentait des cycles thématiques, concerts populaires ou des concerts de bienfaisance), à Strasbourg, la structure des programmes ne semble pas évoluer.

> Consulter le dossier « Les Concerts du conservatoire de Strasbourg sous la direction de Ropartz (1919-1929) » sur Dezède

Dezède accueille son premier stagiaire

Inscrit à l’université de Caen Normandie en Master 2 Arts, Lettres et Civilisations parcours Cinéma option Archives, Jérémy Marino est le premier stagiaire du projet Dezède. Pendant un mois, il va découvrir et s’approprier le portail pour commencer à y développer un dossier en lien étroit avec le projet SpectaNum. Lors d’un précédent stage au Théâtre de Caen, il avait en effet réalisé un répertoire des spectacles donnés dans cette institution entre 2006 et 2018. Le cadre de son stage est donc l’occasion de reprendre une partie de ce travail pour constituer sur Dezède un dossier des concerts de l’Orchestre régional de Normandie au Théâtre de Caen.

> Consulter le dossier L’Orchestre régional de Normandie au Théâtre de Caen (2006-2019) sur Dezède.

Les Concerts du conservatoire de Nancy sous la direction de Ropartz (1894-1914)

Ce dossier répertorie les 223 concerts de l’orchestre des Concerts du conservatoire de Nancy dirigés par Guy Ropartz entre 1894 et 1914. Arrivé en septembre 1894 dans la ville nancéienne, Ropartz est le cinquième directeur de l’orchestre créé dix ans auparavant. Dès sa prise de fonction, il renouvelle la programmation de l’orchestre en misant sur la qualité des œuvres et en alternant musique contemporaine et répertoire classique. Son exigence musicale fait rapidement progresser le niveau de l’orchestre et évoluer le goût du public. Dès la deuxième saison, Ropartz réintroduit le principe des abonnements qui s’appliqueront, en 1899, à 800 des 1100 places de la salle Victor Poirel ! Le succès des concerts et la qualité de l’orchestre permettent d’attirer à Nancy des interprètes tels que Eugène Ysaÿe, Blanche Selva  et Alfred Cortot. Même si l’engouement des premières années s’atténue légèrement à partir de 1906, l’énergie déployée par Ropartz permet à l’orchestre de conserver son rayonnement national.

> Consulter le dossier “Les Concerts du conservatoire de Nancy sous la direction de Ropartz (1894-1914)” sur Dezède

Pour citer ce billet : Marion Blanc, « Les Concerts du conservatoire de Nancy sous la direction de Ropartz (1894-1914) », Carnet Dezède, 15/01/2018, [en ligne] https://dezede.hypotheses.org/721