Archives de catégorie : Actualité

L’historiographie des institutions lyriques françaises (1780-1914)

Capture d’écran 2016-05-17 à 16.08.33
Illustration de la couverture de l’Histoire complète et méthodique des théâtres de Rouen par Jules-Édouard Bouteiller (1860-1880)

Le programme et l’enregistrement des communications de la journée d’études L’historiographie des institutions lyriques françaises (1780-1914) sont consultables sur cette page du Centre Georges Chevrier. Faisant suite à la première de Médée de Chérunini à l’Opéra de Dijon, cette journée a été organisée le 18 mai 2016 dans le Grand salon de l’Opéra de Dijon par Séverine Féron, Philippe Poirrier (CGC, UMR CNRS-uB 7366) et Patrick Taïeb (IRCL 5186, Université de Montpellier III).

La question de l’historiographie est au cœur des réflexions de l’équipe Dezède, qui cherche à développer un module d’indexation des études sur les théâtres produites entre la fin de l’Ancien Régime et la Seconde Guerre mondiale.

> Téléchargez le programme de la journée

Nicolas Dezède : un compositeur des Lumières à Paris

Création, réception et postérité de ses œuvres dans les théâtres parisiens

Colloque, 9 et 10 mai 2016, École nationale des chartes, salle Delisle

Affiche
Affiche du colloque avec détail d’un éventail anonyme représentant une scène de Blaise et Babet, collection Maryse Volet

Les Trois fermiers (1777), Blaise et Babet (1783) et Alexis et Justine (1785) figurent parmi les plus grands succès de Nicolas Dezède (1740/5-1792) et du répertoire de l’Opéra-Comique entre la fin de l’Ancien Régime et la Restauration. De ses vingt opéras, Julie (1772) a également été rendu célèbre par les variations que Mozart composa sur l’air « Lison dormait dans un bocage » (K. 264). Après le premier colloque organisé à l’université de Paul-Valéry Montpellier III en mai 2015 (Nicolas Dezède et son œuvre : un compositeur au temps des Lumières), ce deuxième rendez-vous s’intéresse aux questions de réception parisienne : créations et reprises de ses œuvres, critiques et publics, mises en scènes et interprètes, éditions et produits dérivés, etc. Car l’œuvre de ce compositeur qui ne connaissait pas son nom et ses origines s’inscrit et s’enracine dans le terreau culturel parisien : l’Opéra-Comique bien sûr, mais également l’Opéra et la Comédie-Française.

Continuer la lecture de Nicolas Dezède : un compositeur des Lumières à Paris

Dezède intègre le Consortium Musica !

Le comité de pilotage du Consortium Musica s’est réuni le 24 mars 2016 à Tours au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance sous la présidence de Philippe Vendrix et a décidé, entre autres, d’intégrer le projet Dezède parmi ses membres.  Dans l’immédiat, nous pourrons participer aux réflexions transversales animées par les porteurs d’axe, autour de la musique notée et du développement du Music Encoding Initiative (axe 1), de la musique enregistrée et du développement de la plate-forme web audio Telemeta (axe 2), et des référentiels d’instruments et des voix (axe 3) ; trois terrains passionnants qui ont des points communs avec nos réflexions sur le développement d’un incipitaire musical lié à nos autorités, à l’archivage des captations de concert et à nos réflexions autour des référentiels.

> Résultats de l’expérimentation menée avec l’AFO sur l’archivage des captations de concert

> Nos autorités rôles et instruments dans un état encore à définir


Présentation de Dezède au Consortium Musica

Tours, 24 mars 2016

MusicaHébergé sur les serveurs du TGIR Huma-Num depuis juin 2013, Dezède n’est pas encore rattaché à un consortium. Un tel rattachement permettrait pourtant un référencement national et international de Dezède dans un ensemble de projets numériques, en particulier, dans les domaines de la musicologie et des arts du spectacle.

Le 24 mars 2016, le consortium Musica ouvre ses portes à six invités pour une éventuelle intégration de nouveaux membres. Joann Élart y présentera Dezède au nom de l’équipe.


Patrimoine, histoire et numérique

Séminaire pluridisciplinaire d’histoire culturelle, saison 2015-2016

IMEC, Abbaye d’Ardenne, Saint-Germain-la-Blanche-Herbe

DSCN3579Après la conférence inaugurale du 3 décembre 2015 (La presse et le numérique, avec Stéphane Haffemayer et Sara Harvey), le séminaire Patrimoine, Histoire et Numérique dirigé par Stéphane Haffemayer, Stéphanie Loncle et Éva Guillorel se poursuit en 2016. La prochaine séance, le 21 janvier 2016, sera consacrée au théâtre, au patrimoine et au numérique ; Joann Élart y est invité pour y présenter Dezède, application web pour l’archivage des spectacles et de leurs sources.

21 janvier > Théâtre, patrimoine et numérique, avec Joann Élart, Raphaëlle Fleury et Chantal Meyer-Plantureux

11 février > Oral, image, écrit : cultures savantes et cultures populaires, avec David Hopkin et Carole Dornier

17 mars > Images et spectacles : enjeux de numérisation, avec Thiphaine Gaumy, François Berreur et Françoise Rubellin

21 avril > Reconstituer les sons et les espaces de la ville, avec Pascal Bastien, Mylène Pardoen, Michaël Babiaud et Claire Guiu

> Programme détaillé du séminaire