Archives de catégorie : Conseils aux utilisateurs

GénéaFrance au service de Dezède

Les contributeurs de Dezède travaillant plus particulièrement sur le XXe siècle en France pourront tirer un grand profit du site geneafrance.com qui réunit les informations sur les décès enregistrés par l’INSEE depuis 1970. Théoriquement, tout individu mort en France après cette date figure sur ce site.

Le cas le plus fréquent est celui des élèves du Conservatoire de Paris dont nous connaissons la date et le lieu de naissance, grâce aux listes contenues dans les ouvrages de Constant Pierre et d’Anne Bongrain, mais dont la date et le lieu du décès ne sont pas mentionnés sur le catalogue de la BnF.

Les informations étant uniquement biographiques (il n’y a pas de profession) et la quantité des réponses à une requête pouvant être forte, il faut disposer d’une donnée en plus du nom pour identifier la personne recherchée : l’année ou le lieu de naissance ou de décès. À partir de l’un de ces quatre éléments, on pourra aisément retrouver le nom recherché dans la liste des réponses.

Important : ce site n’aime pas les majuscules et les lettres collées (œ et æ) qu’il faut donc proscrire.

Sourcer un individu à partir de Wikipédia

Dezède en mode Wiki !

Lorsque l’état civil est incomplet ou fait défaut dans les autorités du catalogue de la Bibliothèque nationale de France – qui doivent toujours être consultées en priorité –, nous recommandons à nos chères utilisatrices et chercheuses, sans oublier nos chers utilisateurs et chercheurs, de prendre cinq minutes pour vérifier la donnée dans Wikipédia. Nous constatons en effet depuis plusieurs années un enrichissement par l’état civil des informations concernant la naissance et le décès d’une personne (dates précises et lieux), d’autant plus fiable qu’il est souvent accompagné d’une note infrapaginale renvoyant à la source primaire. Exemple avec Philippe Bouquet (1937-2023), professeur à l’université de Caen et traducteur en langue suédoise.

Dans la notice FRBNF11893364 de la BnF, la date de naissance est approximative (1937) et le lieu de naissance n’est pas précisé.

À partir de cette source, nous créons notre fiche individu dans Dezède, qui reproduit le même défaut d’informations :

Maintenant, vérifions sur Wikipédia :

La fiche précise bien la date de naissance et le lieu de naissance, et de plus, une note infrapaginale signale en toute transparence critique la source primaire (état civil) :

À partir de ces informations fiables, complétons notre fiche sur Dezède :

Et surtout, n’oublions pas de préciser dans les notes privées l’origine de ces informations inédites, absentes du catalogue de la BnF. Nous recommandons de déposer de simples formules très synthétiques qui serviront à conserver la traçabilité pour les utilisateurs de passage par cette fiche, sans nécessairement développer une référence bibliographique complète :

Ici, nous avons indiqué “ Wiki.FR ” car nous avons utilisé la page française de Wikipédia, pour rappeler que les pages de la plus célèbre Encyclopédie libre ne sont pas toujours de même qualité en fonction de la langue. Pour un individu né en Allemagne par exemple, les pages allemandes de Wikipédia auraient été plus recommandées, et dans ce cas, nous aurions indiqué “ Wiki.DE ”. Et ainsi de suite en fonction de la langue ciblée. Par ailleurs, nous avons ajouté la précision “ (état civil) ” pour confirmer l’infaillibilité des données utilisées.

Enregistrons, et voilà !

Création / Création mondiale / Première représentation mondiale

Une seule expression pour tout le monde !

Chères utilisatrices, chers utilisateurs, le Comité éditorial a décidé d’uniformiser la caractéristique de création des œuvres dans Dezède, ayant constaté la multiplicité des expressions pour caractériser la création absolue d’une œuvre : nous retiendrons pour cela « création mondiale » qui nous semble convenir dans toutes les situations et qui est encore signifiant aujourd’hui.

Cette caractéristique, nous le rappelons, est à préciser dans les éléments de programmes dans la rubrique caractéristiques, comme dans cet exemple :

Yannick Simon précise que la création d’une œuvre est souvent difficile à établir, moins dans le domaine de l’opéra que dans celui des musiques instrumentales et / ou vocales. Il évoque en particulier l’ambiguïté insoluble sur les programmes de concert, qui génère néanmoins de nombreuses erreurs. Sur ces programmes, on peut souvent lire « 1re audition » sans que cela signifie forcément création mondiale – cela peut signifier 1re audition dans la société ou en France sans que cela soit précisé. C’est pourquoi, en cas de doute, il préconise d’indiquer cette information en note comme dans cet événement de Manuel Cornéjo : https://dezede.org/evenements/id/65807/.

On trouvera un exemple d’une ambiguïté conduisant à l’erreur dans l’annonce du concert du 25 février 1932 de l’Orchestre symphonique de Paris. L’interprétation d’Arcana de Varèse est présentée dans la livraison du Guide du concert du 23 février 1932 comme une “première audition” alors que l’œuvre a été créée aux États-Unis cinq ans plus tôt. Rien dans l’annonce ne permet de déterminer s’il s’agit d’une création mondiale, d’une première audition française ou d’une première audition par l’Orchestre symphonique de Paris.


Joann Élart et Yannick Simon

Dupliquer et transformer une donnée

Une série d’événements à la distribution identique ? Dupliquez !

Une nouvelle fonctionnalité très attendue par les utilisateurs a été installée cette année. Elle permet, en un simple clic, de “dupliquer” une donnée, puis de la “transformer”.

Cette fonctionnalité est accessible par le bouton  vert “Dupliquer” qui se trouve en bas à gauche de la fenêtre, à proximité du bouton rouge “Supprimer” (fig. 1). S’agissant d’une fonctionnalité sensible et qu’il faut utiliser avec parcimonie, nous avons préféré la séparer des boutons d’enregistrement ordinaires qui se trouvent, eux, à droite de la fenêtre.

Fig. 1 – Le bouton “Dupliquer”

 

Il est utile de préciser en préambule qu’il est impossible de “dupliquer” une donnée nouvelle, encore non enregistrée, tout comme il est d’ailleurs impossible de la supprimer. Aussi, les boutons de “duplication” et de “suppression” apparaissent-ils seulement une fois le premier enregistrement activé (fig. 2).

Fig. 2 – Lors de la création d’une donnée (ici, un événement), les boutons “Supprimer” et “Dupliquer” ne sont pas accessibles : ils apparaissent après le premier enregistrement.

 

Dupliquer quoi et comment ?

Cette fonctionnalité est très utile, en particulier, pour les séries d’événements caractéristiques des modes de production aujourd’hui, en institution ou en tournée. Elle rend en effet de grands services s’agissant des distributions, souvent lourdes, qui se répètent d’un événement à l’autre : la duplication permet alors de les récupérer in extenso, sans qu’il ne soit nécessaire de les rebâtir, comme c’était le cas précédemment.

Par exemple, la production des Amants magnifiques de Molière, portée entre autres par le Centre de Musique Baroque de Versailles, a été représentée à onze reprises en 2017, entre Massy, Rennes, Le Touquet, Avignon et Reims. La distribution impressionnante compte pas moins de 27 rôles que se répartissent 9 chanteurs, sans compter le directeur musical, le directeur artistique, le chorégraphe, le metteur en scène, le décorateur, le costumier, l’éclairagiste et les 3 ensembles (voir le premier événement de la série).

À partir de ce premier événement achevé et enregistré, il suffit ensuite de cliquer sur le bouton “Dupliquer”. Un bandeau vert s’affiche (fig. 3) indiquant que l’opération a réussi : “L’objet événement […] a été ajouté avec succès. Vous pouvez continuer l’édition ci-dessous”.

Fig. 3 – L’événement vient d’être dupliqué, comme l’indique le bandeau vert.

Dezède vient donc de mettre de côté le premier événement, pour afficher à l’écran, sous le bandeau vert, le second dupliqué. C’est alors qu’il faut apporter à ce doublon parfait les particularités qui le distinguent du premier : la date, l’horaire, le lieu, des changements éventuels de distribution, un complément de programme, etc. Une fois ces corrections réalisées, il suffit alors d’enregistrer pour valider le tout, avant une éventuelle nouvelle duplication. NB. Il est important de noter que l’opération ne duplique pas le lien qui unit la source à l’événement d’origine. Aussi, faudra-t-il recréer ce lien à la source, ou à une autre source, manuellement.

Pensée avant tout pour rendre moins fastidieuse la reconstitution des distributions dans les événements, cette fonctionnalité est toutefois disponible dans les différents modèles de Dezède : il est donc théoriquement possible de dupliquer une source, une œuvre, un individu, un ensemble, un lieu, un rôle, etc., même si en pratique, ce type de duplication n’a pas beaucoup de sens et n’offre pas, ou très peu d’avantages.


Rechercher directement par pseudonyme

Parmi les dernières évolutions apportées au logiciel, figure celle de la recherche directe par pseudonyme dans la base de données. Jusqu’en février dernier,  il était en effet impossible de retrouver les œuvres en les appelant par leur auteur quand celui-ci signait sous pseudonyme (Molière, Voltaire,  Christophe, etc.) Il fallait ainsi toujours penser à interroger la base de données par leur patronyme (Poquelin, Arouet, Bevilacqua, etc.) pour éviter une recherche infructueuse. En conséquence de cette contrainte, de nombreux doublons étaient régulièrement  créés.

Cette  anomalie est désormais corrigée : l’interrogation de la base de données par le pseudonyme est aussi efficace que par son patronyme. Voici quelques vues extraites de différentes parties du logiciel (le choix de “Voltaire” est purement théorique) :

1) recherche d’une œuvre, dans la table des œuvres, par l’auteur, à “Voltaire” (fig. 1) et “Arouet” (fig. 2)

Fig. 1
Fig. 2

2) recherche d’une œuvre, dans la rubrique des œuvres d’un élément de programme, à “Voltaire” (fig. 3)

Fig. 3

3) recherche d’un individu, dans la rubrique de distribution d’un événement, à “Voltaire” (fig. 4)

Fig. 4

4) recherche d’un individu, dans la rubrique des individus liés (indexation) d’une source, à “Voltaire” (fig. 5)

Fig. 5

5) recherche d’un individu, dans la rubrique des individus des membres d’un ensemble, à “Voltaire” (fig. 6)

Fig. 6

6) recherche dans le moteur de recherche de la barre de menu (recherche simple), à “Voltaire” (fig. 7)

Fig. 7

7) recherche dans le moteur de recherche avec filtres (recherche avancée), à “Voltaire” (fig. 8)

Fig. 8

8) recherche d’un individu, dans l’index général de Dezède, à “Voltaire” (fig. 9) et “Arouet” (fig. 10)

Fig. 9
Fig. 10