L’ISNI et Dezède

Dezède veut dialoguer !

Depuis plusieurs années, Dezède gère les numéros d’ISNI (International Standard Name Identifier), qui est un code normalisé permettant d’identifier au niveau international les noms de personnes ou des organismes “impliqués dans la création, la production, la gestion et la distribution de contenus intellectuels et artistiques ou faisant l’objet de ces contenus.” (Qu’est-ce que l’ISNI ?, BNF.fr)

Composé de seize chiffres, le numéro d’ISNI est saisi dans une rubrique des “Informations personnelles” de l’individu, comme le montre l’exemple de Mozart ci-dessous :

Deux petites nouveautés viennent d’être ajoutées cet été pour gérer deux cas de figure :

  1. le cas des individus n’ayant pas encore de numéro d’ISNI, donc “Sans ISNI”. Cette option se trouve immédiatemment à droite de la rubrique ISNI, sous forme de case à cocher.
  2. le cas des ensembles (orchestres, groupes, etc.), pour lesquels la rubrique n’existait pas encore.

Deux améliorations utiles donc, même si pour le moment, Dezède ne gère pas les ISNI multiples.

Pour citer ce billet : Joann Élart, « L’ISNI et Dezède », Carnet Dezède, 24/08/2018, [en ligne] https://dezede.hypotheses.org/1045

Comment créer une référence bibliographique dans Dezède ?

Des livres comme source dans Dezède

Les références bibliographiques s’invitent depuis quelque temps dans la rubrique des “sources” de Dezède. L’utilisateur trouve en effet dans tel ouvrage de référence, telle étude scientifique ou tel dictionnaire une information précise permettant de confirmer ou de corriger un événement, et il souhaite le mentionner. Réflexe légitime.

Il faut bien avouer que Dezède n’a pas (encore) été modélisé pour accueillir les études scientifiques, les sources que nous avions envisagées à l’origine étant les sources primaires du spectacle (périodiques, archives, etc.) Mais, en attendant le miracle informatique, il est toutefois possible d’utiliser le modèle des “sources” pour créer une “référence bibliographique” et d’uniformiser nos pratiques et nos méthodes :

      • Type. Choisir “Référence bibliographique” ;
      • Titre. Saisir le titre complet de l’ouvrage (avec son titre secondaire éventuel. NB. Ne pas utiliser la rubrique “Légende” pour saisir le titre secondaire ;
      • Distinction (imprimé / ms.). Si l’ouvrage est imprimé, ne pas utiliser les rubriques “Lieu de conservation” et “Cote” (réservées aux manuscrits et aux archives) ;
      • URL. Saisir le lien ark de la BnF (en fait,  adresse url de la notice correspondante sur le catalogue en ligne de la BnF)  ; si l’ouvrage est en ligne sur Gallica, Google Books, Archive.org, etc., indiquer de préférence le lien d’accès à la ressource en ligne (on privilégiera toujours Gallica) NB. Pas de liens commerciaux ;
      • Auteurs. Normalement utilisée pour l’auteur d’une source (par exemple, le journaliste ayant signé sa critique), il est possible de préciser ici le ou les auteurs de l’étude, et la profession correspondante (musicologue, musicographe, historien, etc.) NB. On n’utilisera pas dans “Profession” la donnée “auteur” (lire ce billet) ;
      • Individus liés. À ne pas utiliser pour les auteurs de l’ouvrage (rubrique réservée aux citations, par exemple d’un dédicataire pour une étude).

L’affichage exclut pour le moment les auteurs, mêmes si ces derniers sont bien indexés dans Dezède.

> Exemple dans Dezède, l’ouvrage de Nicole Wild et de David Charlton.

Pour citer ce billet : Joann Élart, « Comment créer une référence bibliographique dans Dezède ? », Carnet Dezède, 24/08/2018, [en ligne] https://dezede.hypotheses.org/1081

France: Musiques, Cultures, 1789-1918 (FMC)

La prochaine conférence annuelle de « France : Musiques, Cultures, 1789-1918 », nouvel intitulé du projet Francophone Music Criticism, se tiendra les 6 et 7 juillet 2018 à la Bibliothèque historique de la ville de Paris.

Friday 6 July

9h30     Welcome and Coffee

9h50     Introduction: Katharine Ellis & Mark Everist

10h20-12h30     Musiques et pratiques religieuses en France au XIXe siècle

Chair: Katharine Ellis

Vincent Rollin : La presse comme source sur les dispositifs musicaux et programmes de cérémonies funèbres catholiques.

Amélie Dubreuil-Porret : Cartographie des réseaux de connexions entre les différents acteurs et institutions en lien avec la question de la restauration de la musique d’église.

Fanny Gribenski : Les Mois de Marie : des cérémonies ubiquitaires mais invisibles

14h–16h    Concert life and amateur music-making

Chair: Yannick Simon

Jennifer Walker: The Trocadéro as ‘Secular Cathedral’: The Concerts officiels at the 1900 Exposition Universelle de Paris

Stefan Keym: La Belle Époque des concerts symphoniques : pour une recherche comparative internationale

Elise Van Schingen: Presse et sociétés musicales: la Belgique à la Belle Epoque

16h Pause

16h2017h30     Musique militaire

Chair: Mark Everist

Thierry Bouzard: 1845. L’armée française met au point l’orchestre de plein air.

Laure Schnapper: Fernand Halphen (1872-1917) : un Prix de Rome transformé en chef de musique pendant la Grande guerre

Saturday 7 July

9h15–11h10     Music during WWI

Barbara Kelly: Remembering, forgetting and recovering memories: Jane Bathori’s musical action during the Great War.

Tristan Paré-Morin: The Politics of Nostalgic Waltzes in Wartime Paris

Brian Thompson: France, Music & War, as Read in the Pages of the Le Passe-temps (1914-1918)

11h10 Break/tea/coffee

11h3013h     Music and the dramaturgy of (male) emotion and (female) action in early nineteenth-century French melodrama

Chair and respondent: Diane Tisdall

Jens Hesselager: Music, Melodrama and Women in Stage Fights

Sarah Burdett: Women and Masculine Agency in British Adaptations of Pixerécourt’s Melodramas

14h30–16h40     Cultural transfer and transnational opera

Chair and introduction: Clair Rowden ­– presentation of CarmenAbroad.org with Michela Niccolai

Jann Pasler: Globalizing music history through women’s work: Female theater directors in the French empire, 1890-1910

Tatiana Santiago: La Schola Cantorum et Joaquín Turina: l’influence de la France sur la régénération musicale espagnole.

Guilia Giovani: «L’édifice s’élève, il faut le remplir». Napoleon’s Italian Campaigns to enrich the Paris Conservatoire library (1796-1803)

16h40 Pause

17h18h15     Music and Culture in the July Monarchy

Meagan Mason: July Monarchy Salons as Networking Events for the Professional Musician

Shaena Weitz: Henri Herz and the Gazette musicale: Propaganda and the “Truthiness” of Deceit

Dezède à Royaumont : sixième résidence et premier atelier

La sixième résidence du département de Musicologie de l’université de Rouen Normandie à l’abbaye de Royaumont s’est déroulée les 7 et 8 juin 2018.

Réunis pendant deux jours dans la bibliothèque François-Lang et accueillis par son responsable, Thomas Vernet, quatre étudiants (Naomie Charlier, Frédéric Guérin, Claire Morvannou et Charlotte Zbaraszczuk), encadrés par Joann Élart et Yannick Simon, ont apporté leur contribution au dossier « Concert à l’abbaye de Royaumont (1936-1977) ».

L’objectif poursuivi depuis l’origine et la signature d’une convention entre l’université de Rouen Normandie et la Fondation Royaumont, est de reconstituer l’ensemble des programmes des concerts organisés dans l’abbaye, entre, d’une part, 1936 et les premières manifestations culturelles accueillies par le propriétaire des lieux et son épouse, Henry et Isabel Goüin, et, d’autre part, l’année 1977 marquée par la création du Centre régional de la voix et l’arrivée de Francis Maréchal à la tête de la Fondation. Sous des formes diverses (concerts de La Revue musicale avant la Seconde Guerre mondiale, festival à partir de 1948, saisons musicales et concerts en marge de manifestations culturelles), la musique occupe une place très importante dans l’histoire de la Fondation dont il conviendra, le moment venu, de faire l’histoire. C’est dans cette perspective que se situe le projet de résidence et d’enrichissement progressif du dossier sur Dezède.

Au lendemain de la résidence, le 9 juin, s’est tenue la première édition de l’Atelier Dezède, fruit d’une collaboration entre les fondateurs de Dezède et Thomas Vernet qui accueillait aussi ce nouveau rendez-vous dans la bibliothèque François-Lang. Outre les étudiants et les deux fondateurs du site déjà sur place, l’Atelier Dezède réunissait des contributeurs : Gabriela Elgarrista, Pierre Girod, Frédéric Guérin, Denis Tchorek et Thomas Vernet. La journée a débuté par une intervention de Marie Thégarid venue présenter la base de données consacrée aux élèves du Conservatoire de Paris. Cet accueil est le reflet de la volonté affichée des fondateurs de Dezède de tisser des liens avec les autres projets numériques développés dans le domaine de la musicologie. Dans un deuxième temps, des contributeurs, dont certains d’entre eux se rencontraient pour la première fois, ont pu présenter des projets scientifiques achevés ou en cours de réalisation : l’orchestre symphonique de Paris entre 1928 et 1931 par Gabriela Elgarrista ; 10 ans d’opéra-comique en région et L’opéra de salon à Paris (1851-1904) par Pierre Girod ; La seconde direction d’Émile Perrin (1862) par Frédéric Guérin ; Les concerts à Boulogne-sur-Mer (1853-1870) par Denis Tchorek ; Les concerts dans les résidences royales sous la monarchie de Juillet par Thomas Vernet.

L’objectif était avant tout de susciter des débats et des interrogations qui profiteront tout autant au porteur du projet qu’aux autres contributeurs. Il n’a malheureusement pas été possible de consacrer du temps au Carnet Dezède dont nous souhaitons permettre l’accès aux contributeurs pour la présentation de leurs réalisations en lien avec Dezède ou avec le projet Espace musical français. Ce sujet sera abordé au cours de la deuxième édition déjà programmée en juin 2019.

> Consulter le dossier « Concert à l’abbaye de Royaumont (1936-1977) » sur Dezède

Atelier Dezède #1 (Royaumont, 9 juin 2018)

Samedi 9 juin 2018
Abbaye de Royaumont – Bibliothèque musicale François Lang
L’équipe Dezède organise son premier atelier à destination des chercheurs et des contributeurs de Dezède.
La journée commencera par une intervention de Marie Thégarid qui nous présentera la base de données consacrée aux élèves du Conservatoire de Paris. Nous croyons effectivement important de proposer aux contributeurs de Dezède une ouverture vers d’autres projets numériques dans le domaine de la musicologie.
Dans un deuxième temps, chacun des contributeurs disposera d’une quinzaine de minutes pour présenter un projet en cours de réalisation, à venir ou achevé. La perspective est avant tout celle de susciter des débats et des interrogations qui profiteront tout autant au porteur du projet qu’aux autres contributeurs.
La troisième partie de la journée sera consacrée au Carnet Dezède dont nous souhaitons permettre l’accès aux contributeurs pour la présentation de leurs réalisations en lien avec Dezède ou avec le projet Espace musical français.
Enfin la dernière partie permettra de faire le point sur des questions méthodologiques sur Dezède.
Les intervenants : Marion Blanc, Joann Élart, Gabriela Elgarrista, Pierre Girod, Frédéric Guérin, Marie Thégarid, Yannick Simon, Denis Tchorek

 

Actualités, formations, échanges autour du portail Dezède (https://dezede.org)