Archives par mot-clé : Formation universitaire

Dezède à Royaumont : sixième résidence et premier atelier

La sixième résidence du département de Musicologie de l’université de Rouen Normandie à l’abbaye de Royaumont s’est déroulée les 7 et 8 juin 2018.

Réunis pendant deux jours dans la bibliothèque François-Lang et accueillis par son responsable, Thomas Vernet, quatre étudiants (Naomie Charlier, Frédéric Guérin, Claire Morvannou et Charlotte Zbaraszczuk), encadrés par Joann Élart et Yannick Simon, ont apporté leur contribution au dossier « Concert à l’abbaye de Royaumont (1936-1977) ».

L’objectif poursuivi depuis l’origine et la signature d’une convention entre l’université de Rouen Normandie et la Fondation Royaumont, est de reconstituer l’ensemble des programmes des concerts organisés dans l’abbaye, entre, d’une part, 1936 et les premières manifestations culturelles accueillies par le propriétaire des lieux et son épouse, Henry et Isabel Goüin, et, d’autre part, l’année 1977 marquée par la création du Centre régional de la voix et l’arrivée de Francis Maréchal à la tête de la Fondation. Sous des formes diverses (concerts de La Revue musicale avant la Seconde Guerre mondiale, festival à partir de 1948, saisons musicales et concerts en marge de manifestations culturelles), la musique occupe une place très importante dans l’histoire de la Fondation dont il conviendra, le moment venu, de faire l’histoire. C’est dans cette perspective que se situe le projet de résidence et d’enrichissement progressif du dossier sur Dezède.

Au lendemain de la résidence, le 9 juin, s’est tenue la première édition de l’Atelier Dezède, fruit d’une collaboration entre les fondateurs de Dezède et Thomas Vernet qui accueillait aussi ce nouveau rendez-vous dans la bibliothèque François-Lang. Outre les étudiants et les deux fondateurs du site déjà sur place, l’Atelier Dezède réunissait des contributeurs : Gabriela Elgarrista, Pierre Girod, Frédéric Guérin, Denis Tchorek et Thomas Vernet. La journée a débuté par une intervention de Marie Thégarid venue présenter la base de données consacrée aux élèves du Conservatoire de Paris. Cet accueil est le reflet de la volonté affichée des fondateurs de Dezède de tisser des liens avec les autres projets numériques développés dans le domaine de la musicologie. Dans un deuxième temps, des contributeurs, dont certains d’entre eux se rencontraient pour la première fois, ont pu présenter des projets scientifiques achevés ou en cours de réalisation : l’orchestre symphonique de Paris entre 1928 et 1931 par Gabriela Elgarrista ; 10 ans d’opéra-comique en région et L’opéra de salon à Paris (1851-1904) par Pierre Girod ; La seconde direction d’Émile Perrin (1862) par Frédéric Guérin ; Les concerts à Boulogne-sur-Mer (1853-1870) par Denis Tchorek ; Les concerts dans les résidences royales sous la monarchie de Juillet par Thomas Vernet.

L’objectif était avant tout de susciter des débats et des interrogations qui profiteront tout autant au porteur du projet qu’aux autres contributeurs. Il n’a malheureusement pas été possible de consacrer du temps au Carnet Dezède dont nous souhaitons permettre l’accès aux contributeurs pour la présentation de leurs réalisations en lien avec Dezède ou avec le projet Espace musical français. Ce sujet sera abordé au cours de la deuxième édition déjà programmée en juin 2019.

> Consulter le dossier « Concert à l’abbaye de Royaumont (1936-1977) » sur Dezède

Le Ring à Rouen en 1927

Ce dossier est consacré au Ring présenté à Rouen entre le 5 et le 11 mars 1927.  Il s’inscrit dans le prolongement des différents travaux consacrés aux représentations des opéras de Richard Wagner au Théâtre des Arts de Rouen sur Dezède. La représentation successive des quatre parties du Ring au Théâtre des Arts de Rouen entre le 5 et le 11 mars 1927 est une première en dehors de Paris depuis la création française à Lyon en avril 1904. Le Ring rouennais fait suite aux quatre versions données  à l’Opéra de Paris avant la Première Guerre mondiale entre 1911 et 1913, et précède de quelques jours celle de Toulouse qui  se déroulera entre le 20 mars et le 8 avril 1927. Après avoir été à l’origine du retour pacifié d’une œuvre de Wagner à l’Opéra de Paris, en portant à la scène avec succès Lohengrin en février 1891, puis après avoir été le premier en France à présenter Siegfried en février et mars 1900, le Théâtre des Arts de Rouen s’illustre à nouveau par son engagement dans le répertoire wagnérien.

Ce dossier a été réalisé dans le cadre d’un cours de musicologie spécialisée avec les étudiants de troisième année de licence de musicologie de l’université de Rouen.

> Consulter le dossier ” Le Ring à Rouen en 1927 ” sur Dezède

 

Un grand écart sur Dezède : des spectacles parisiens sous la Restauration aux concerts rock dans les années 1970

Cours de méthodologie avec les étudiants inscrits en troisième année de licence de musicologie à l’université de Rouen (2017-2018)
Masset dans le rôle de Georges Brown (La Dame blanche)

Le cours de méthodologie reprend pour la cinquième année consécutive. Désormais inscrit en troisième année, il croise à nouveau le chemin des étudiants de l’an dernier qui avaient participé à ce programme (enseignement sous la responsabilité de Joann Élart).

Dans un premier temps, nous poursuivrons notre reconstitution d’un échantillon de l’intense activité des théâtres parisiens à partir des annonces publiées dans deux périodiques en ligne sur Gallica (Le Constitutionnel et Le Journal des débats). Pour ce faire, chaque étudiant devra reconstituer les spectacles correspondant à l’activité d’une seule journée, spectacles qui viendront s’ajouter à notre échantillon commencé en décembre 1825.

Dans un second temps, nous reviendrons au Théâtre des Arts de Rouen, pour analyser cette fois les vestiges de l’opéra-comique après la Seconde Guerre mondiale, et plus précisément, entre 1962 et 1998 (entre l’inauguration de la troisième salle et l’abandon de la régie municipale). Il s’agira de reconstituer une saison d’opéras-comiques et d’opérettes à partir d’éphémères (brochure de saison, programmes de salle).

Dans un troisième temps, nous feuilletterons les pages de vieux numéros de Rock & Folk, à la recherche des annonces de concert à la fin des années 60 et au début des années 70. Nous voudrions ainsi poursuivre une réflexion déjà engagée sur le traitement de ce genre de spectales dans Dezède.

> Le 10 décembre 1825 à Paris (échantillon)

> Voir le dossier en cours  “ Rock en Seine-Maritime : des Yéyés au Punk (1968-1977) ” sous la direction de Thomas Bacquet


Dezède à Royaumont : épisode 5

Plusieurs étudiants du master de musicologie de l’université de Rouen ont séjourné à la Fondation Royaumont les 16 et 17 juin 2017. Accueillis à la bibliothèque François Lang par Thomas Vernet, ils ont apporté une nouvelle contribution au projet de reconstitution des programmes des concerts organisés à la Fondation depuis son origine.

Entamé en 2013, ce projet de recherche a déjà permis de réunir plus de cent trente programmes. L’objectif est de rassembler tous les événements musicaux organisés à la Fondation Royaumont depuis les premiers concerts donnés dans ce lieu par la Revue musicale en 1936 jusqu’à la création du Centre de la voix en 1977. La promotion 2017 a permis de reconstituer un ensemble de programmes de concert organisés dans le cadre des Semaines musicales entre 1959 et 1963, en même temps qu’ont été intégrées les sources (affiches, programmes de salle, brochures de saison) consultables en ligne.

Il est prévu de poursuivre ce chantier l’an prochain avec une nouvelle promotion d’étudiants, à la suite d’un Workshop qui réunira pour la première fois les chercheurs utilisant Dezède dans le cadre de leurs travaux.

> Consultez le dossier ” Concerts à l’abbaye de Royaumont ” sur Dezède


Le répertoire des théâtres de France : l’Opéra-Comique, les théâtres parisiens et le Théâtre des Arts de Rouen (2017)

Cours de méthodologie avec les étudiants inscrits en deuxième année de licence de musicologie à l’université de Rouen (2016-2017)
Mme Potier dans le rôle de Jenny (La Dame blanche) Paris, Martinet, 1841 BNF, BMO C-261 (15-1478)
Mme Potier dans le rôle de Jenny (La Dame blanche)
Paris, Martinet, 1841
BNF, BMO C-261 (15-1478)

Pour la quatrième année consécutive, le répertoire des théâtres de France est au cœur du cours de méthodologie et d’initiation à la recherche en L2 de musicologie à l’université de Rouen (enseignement sous la responsabilité de Joann Élart).

Nous commencerons par interroger la notion d’autorité d’œuvre, en découvrant les moyens de la définir à partir des ouvrages, des répertoires et des catalogues de référence. Nous mettrons ensuite en pratique la création de nouvelles autorités. D’un côté, nous poursuivrons l’enrichissement du répertoire de l’Opéra-Comique, en traitant la période 1783-1801 correspondant à l’activité de la première salle Favart (120 nouveaux titres). Pour rappel, nous avons saisi les années précédentes l’ensemble du répertoire de cette institution entre 1801 et 1926. De l’autre, nous nous pencherons sur le répertoire de concert, en prolongeant le travail des années précédentes : des cantates de Bach aux lieder de Schubert et Schumann, de la musique de chambre de Mozart aux trios de Haydn, des polonaises aux mazurkas de Chopin.

Dans un deuxième temps, nous poursuivrons l’édition de la chronologie de l’Opéra-Comique sous la Restauration. Chaque étudiant traitera dans Dezède un mois de l’activité de l’institution à partir du dépouillement des bordereaux de recette journalière conservés aux Archives nationales de France (série AJ/13). Pour rappel, nous avons déjà reconstitué une chronologie complète entre 1812 et 1821, à laquelle nous ajouterons donc les années 1821, 1822, 1823 et 1826.

Dans un troisième temps, nous tenterons de mettre en perspective l’activité de l’Opéra-Comique dans un théâtre de province, le Théâtre des Arts de Rouen. Nous achèverons le dépouillement de la presse rouennaise sous la Restauration, pour prendre conscience de la circulation des répertoires parisiens en province où l’affiche est largement dominée par le répertoire de l’Opéra-Comique.

> Découvrez l’index des autorités d’œuvres

> L’Opéra-Comique à travers les siècles (dossier en cours)

> Le chantier Théâtre des Arts de Rouen