Archives par mot-clé : humanités numériques

Dezède à Royaumont : sixième résidence et premier atelier

La sixième résidence du département de Musicologie de l’université de Rouen Normandie à l’abbaye de Royaumont s’est déroulée les 7 et 8 juin 2018.

Réunis pendant deux jours dans la bibliothèque François-Lang et accueillis par son responsable, Thomas Vernet, quatre étudiants (Naomie Charlier, Frédéric Guérin, Claire Morvannou et Charlotte Zbaraszczuk), encadrés par Joann Élart et Yannick Simon, ont apporté leur contribution au dossier « Concert à l’abbaye de Royaumont (1936-1977) ».

L’objectif poursuivi depuis l’origine et la signature d’une convention entre l’université de Rouen Normandie et la Fondation Royaumont, est de reconstituer l’ensemble des programmes des concerts organisés dans l’abbaye, entre, d’une part, 1936 et les premières manifestations culturelles accueillies par le propriétaire des lieux et son épouse, Henry et Isabel Goüin, et, d’autre part, l’année 1977 marquée par la création du Centre régional de la voix et l’arrivée de Francis Maréchal à la tête de la Fondation. Sous des formes diverses (concerts de La Revue musicale avant la Seconde Guerre mondiale, festival à partir de 1948, saisons musicales et concerts en marge de manifestations culturelles), la musique occupe une place très importante dans l’histoire de la Fondation dont il conviendra, le moment venu, de faire l’histoire. C’est dans cette perspective que se situe le projet de résidence et d’enrichissement progressif du dossier sur Dezède.

Au lendemain de la résidence, le 9 juin, s’est tenue la première édition de l’Atelier Dezède, fruit d’une collaboration entre les fondateurs de Dezède et Thomas Vernet qui accueillait aussi ce nouveau rendez-vous dans la bibliothèque François-Lang. Outre les étudiants et les deux fondateurs du site déjà sur place, l’Atelier Dezède réunissait des contributeurs : Gabriela Elgarrista, Pierre Girod, Frédéric Guérin, Denis Tchorek et Thomas Vernet. La journée a débuté par une intervention de Marie Thégarid venue présenter la base de données consacrée aux élèves du Conservatoire de Paris. Cet accueil est le reflet de la volonté affichée des fondateurs de Dezède de tisser des liens avec les autres projets numériques développés dans le domaine de la musicologie. Dans un deuxième temps, des contributeurs, dont certains d’entre eux se rencontraient pour la première fois, ont pu présenter des projets scientifiques achevés ou en cours de réalisation : l’orchestre symphonique de Paris entre 1928 et 1931 par Gabriela Elgarrista ; 10 ans d’opéra-comique en région et L’opéra de salon à Paris (1851-1904) par Pierre Girod ; La seconde direction d’Émile Perrin (1862) par Frédéric Guérin ; Les concerts à Boulogne-sur-Mer (1853-1870) par Denis Tchorek ; Les concerts dans les résidences royales sous la monarchie de Juillet par Thomas Vernet.

L’objectif était avant tout de susciter des débats et des interrogations qui profiteront tout autant au porteur du projet qu’aux autres contributeurs. Il n’a malheureusement pas été possible de consacrer du temps au Carnet Dezède dont nous souhaitons permettre l’accès aux contributeurs pour la présentation de leurs réalisations en lien avec Dezède ou avec le projet Espace musical français. Ce sujet sera abordé au cours de la deuxième édition déjà programmée en juin 2019.

> Consulter le dossier « Concert à l’abbaye de Royaumont (1936-1977) » sur Dezède

Atelier Dezède #1 (Royaumont, 9 juin 2018)

Samedi 9 juin 2018
Abbaye de Royaumont – Bibliothèque musicale François Lang
L’équipe Dezède organise son premier atelier à destination des chercheurs et des contributeurs de Dezède.
La journée commencera par une intervention de Marie Thégarid qui nous présentera la base de données consacrée aux élèves du Conservatoire de Paris. Nous croyons effectivement important de proposer aux contributeurs de Dezède une ouverture vers d’autres projets numériques dans le domaine de la musicologie.
Dans un deuxième temps, chacun des contributeurs disposera d’une quinzaine de minutes pour présenter un projet en cours de réalisation, à venir ou achevé. La perspective est avant tout celle de susciter des débats et des interrogations qui profiteront tout autant au porteur du projet qu’aux autres contributeurs.
La troisième partie de la journée sera consacrée au Carnet Dezède dont nous souhaitons permettre l’accès aux contributeurs pour la présentation de leurs réalisations en lien avec Dezède ou avec le projet Espace musical français.
Enfin la dernière partie permettra de faire le point sur des questions méthodologiques sur Dezède.
Les intervenants : Marion Blanc, Joann Élart, Gabriela Elgarrista, Pierre Girod, Frédéric Guérin, Marie Thégarid, Yannick Simon, Denis Tchorek

 

Musicologie et humanités numériques

Questions sémiotiques, enjeux épistémologiques et disciplinaires

L’IReMus (Institut de recherche en musicologie) et le LabEx OBVIL (Observatoire de la vie littéraire) organisent un workshop consacré aux Humanités numériques en musicologie en lien avec les programmes numériques de l’IReMus. Cette journée d’étude proposée par Anne Piéjus (CNRS, IReMus, OBVIL) et Thomas Soury (OBVIL) aura lieu le jeudi 18 janvier à la Maison de la recherche (rue Serpente 75006, Paris, salle D116)1.

> Téléchargez le programme de la journée

  1. Pour des questions de sécurité et de place (la salle ne pouvant contenir qu’une quarantaine de personnes), il est impératif de s’inscrire à l’adresse musicologie.numérique@gmail.com avant le 17 janvier. []

Workshop « Music Performance Ephemera »

Département de la musique de la bibliothèque universitaire de Dresde

Les 23 et 24 octobre 2017 s’est tenu un atelier consacré à l’archivage numérique des éphémères musicaux à la bibliothèque universitaire de Dresde (Sächsische Landesbibliothek – Staats- und Universitätsbibliothek). Yannick Simon avait été chargé d’introduire les débats en présentant le site Dezède. Son intervention a été suivie d’une « postersession » et de plusieurs tables rondes. Deux problématiques complémentaires sont apparues : 1/ une base de données consacrée aux éphémères doit-elle proposer une description de l’objet ou de son contenu informatif ? 2/ Cette base doit-elle être une banque d’images indexées ou un outil pour la recherche musicologique dédié à l’histoire des spectacles ?

Téléchargez le programme

Lisez un compte rendu

Pour citer ce billet : Yannick Simon, « Workshop « Music Performance Ephemera » », Carnet Dezède, 26/10/2017, [en ligne] https://dezede.hypotheses.org/633

DICTECO, le Dictionnaire des écrits de compositeurs

Une nouveauté dans le paysage des humanités numériques : https://dicteco.huma-num.fr/

dictecoDicteco est une application contributive créée par Emmanuel Reibel en collaboration avec Michel Duchesneau, Valérie Dufour et le réseau international d’étude sur les écrits de compositeurs.

Elle est dédiée aux écrits de compositeurs. Ses objectifs sont les suivants : recenser les écrits de compositeurs ; répertorier les numérisations existantes d’écrits de compositeurs ; présenter les écrits de compositeurs sous forme de notices de dictionnaire ; éditer des corpus rares.

Emmanuel Reibel présentera Dicteco le 10 juillet 2017 à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris dans le cadre des rencontres du groupe Francophone Music Criticism.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Dicteco !

Pour citer ce billet : Joann Élart, « DICTECO, le Dictionnaire des écrits de compositeurs », Carnet Dezède, 03/02/2017, [en ligne] https://dezede.hypotheses.org/460

Dezède intègre le Consortium Musica !

Le comité de pilotage du Consortium Musica s’est réuni le 24 mars 2016 à Tours au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance sous la présidence de Philippe Vendrix et a décidé, entre autres, d’intégrer le projet Dezède parmi ses membres.  Dans l’immédiat, nous pourrons participer aux réflexions transversales animées par les porteurs d’axe, autour de la musique notée et du développement du Music Encoding Initiative (axe 1), de la musique enregistrée et du développement de la plate-forme web audio Telemeta (axe 2), et des référentiels d’instruments et des voix (axe 3) ; trois terrains passionnants qui ont des points communs avec nos réflexions sur le développement d’un incipitaire musical lié à nos autorités, à l’archivage des captations de concert et à nos réflexions autour des référentiels.

> Résultats de l’expérimentation menée avec l’AFO sur l’archivage des captations de concert

> Nos autorités rôles et instruments dans un état encore à définir

Présentation de Dezède au Consortium Musica

Tours, 24 mars 2016

MusicaHébergé sur les serveurs du TGIR Huma-Num depuis juin 2013, Dezède n’est pas encore rattaché à un consortium. Un tel rattachement permettrait pourtant un référencement national et international de Dezède dans un ensemble de projets numériques, en particulier, dans les domaines de la musicologie et des arts du spectacle.

Le 24 mars 2016, le consortium Musica ouvre ses portes à six invités pour une éventuelle intégration de nouveaux membres. Joann Élart y présentera Dezède au nom de l’équipe.

De l’initiation à la transcription de sources dans Dezède

Un programme informatique interactif destiné à l’apprentissage
  1. Expérience pédagogique et numérique réussie
  2. Présentation
  3. Fonctionnement
  4. Invitation au test
  5. Perspectives
Transcripteur
Vue du didacticiel après vérification : il compare le texte saisi par l’étudiant avec celui qui a été préparé par l’enseignant à partir de la source et dans le respect des règles ; il surligne les erreurs et suggère une piste de correction avant une nouvelle vérification
1. Expérience pédagogique et numérique réussie

Mercredi 24 février 2016, dans le cadre d’un cours d’initiation à la recherche, les étudiants de L2 de l’université de Rouen ont inauguré le didacticiel de formation à la transcription diplomatique dans le domaine de l’histoire du spectacle que nous développons et testons depuis deux ans, avec le soutien de l’université de Rouen (programme de financement Bonus Qualité Enseignement). L’expérience a duré un peu plus d’une heure : placés en autonomie, les étudiants ont intégré un certain nombre de règles à partir de problèmes à résoudre et d’instructions à suivre, avant de passer à la mise en pratique dans la presse parisienne.

2. Présentation

Ce didacticiel permet de s’initier et de se former à la transcription de sources (dans cette première expérience, des périodiques) en respectant un ensemble de règles partagées par la communauté scientifique. La méthode générale est celle de la transcription diplomatique, qui consiste à “photographier” le texte en rapportant fidèlement tous les éléments de la source, et ce sans interprétation de la part du transcripteur (capitales, styles, ponctuations, abréviations, graphies fautives, usages orthographiques, sauts de lignes, etc.) La modernisation est en revanche autorisée sur quelques aspects particuliers (accentuation, ponctuation, justification, etc.)

3. Fonctionnement

L’objectif de l’exercice est de produire une transcription diplomatique du texte à partir des images projetées. Le premier scénario, testé mercredi 24 février, comporte dix étapes, dont huit sont construites autour d’une difficulté précise, et deux, autour de la combinaison de ces difficultés. Chaque étape est validée lorsque le texte saisi correspond exactement au texte contenu dans l’image de la source. Le tutoriel réagit en fonction des problèmes de transcription, en demandant à l’utilisateur de l’améliorer. Pour connaître la nature du ou des problème(s) rencontré(s), il faut passer la souris sur les encadrés rouges  : une bulle d’aide indiquera alors quoi faire (voyez l’exemple ci-dessous : la bulle d’aide signale un “caractère erroné” pour le mot “Demain” qui a été saisi par erreur à la place du mot “Aujourd’hui”).

Bulle
Repérage d’un mot erroné surligné en rouge : une bulle d’aide apparaît en passant la souris dessus

Dans la partie back office, l’enseignant peut configurer le tutoriel sur mesure en utilisant l’outil “Levels”. Chaque niveau (Level) est composé d’une zone de texte pour la rédaction des instructions et d’un outil de sélection d’une ou plusieurs sources dans Dezède, comportant une transcription et une image numérique. À partir de deux sources sélectionnées, l’image proposée à l’étudiant est choisie de manière aléatoire.

Levels
Outil de création des niveaux
Level 4
Exemple : le niveau 4 du premier scénario (instructions et source)

Le second outil proposé dans le back office porte plutôt sur l’évaluation des performances de l’utilisateur : une note moyenne est proposée, le temps passé, le nombre d’étapes franchies, etc., autant de critères qui peuvent être retenus pour une évaluation. L’analyse du travail est plus précise encore : il est possible d’entrer dans le détail de chacune des étapes, et pour chaque étape, dans chaque saisie avant vérification.

Taken anonyme
Un rapport est produit sur les performances de chaque utilisateur : test complet ou non (drapeaux verts et rouges), note finale (dont les critères sont paramétrables), temps passé. NB. Nous avons rendu anonyme la liste des utilisateurs
4. Testez-le !

En vous connectant à l’adresse https://dezede.org/examens/source, vous pourrez tester ce didacticiel. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques ! (contact : joann.elart[at]univ-rouen.fr). Notez bien qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un compte sur Dezède pour se connecter.

5. Perspectives

Nous souhaitons mettre à la disposition des enseignants et des enseignants-chercheurs cet outil de formation à la transcription des sources du spectacle. Aujourd’hui, des cours de méthodologie et d’initiation à la recherche sont donnés en licence et master de musicologie aux universités de Rouen et de Montpellier III. Nous espérons que demain cet outil sera en mesure de former les étudiants issus de différentes disciplines (lettres, histoire, arts du spectacle, théâtre, cinéma, etc.)

Nous souhaitons également améliorer cet outil, en multipliant les types de scénarios en fonction des objectifs attendus : imaginer un mode d’apprentissage par type de source (correspondance, critique théâtrale, annonce de presse, etc.) ; pour un même type de source, proposer des scénarios gradués, pour les initiés et pour les confirmés ; aider ponctuellement à l’édition (comment éditer un tableau, etc.) ; différencier les usages entre apprentissage et évaluation.

 

Patrimoine, histoire et numérique

Séminaire pluridisciplinaire d’histoire culturelle, saison 2015-2016

IMEC, Abbaye d’Ardenne, Saint-Germain-la-Blanche-Herbe

DSCN3579Après la conférence inaugurale du 3 décembre 2015 (La presse et le numérique, avec Stéphane Haffemayer et Sara Harvey), le séminaire Patrimoine, Histoire et Numérique dirigé par Stéphane Haffemayer, Stéphanie Loncle et Éva Guillorel se poursuit en 2016. La prochaine séance, le 21 janvier 2016, sera consacrée au théâtre, au patrimoine et au numérique ; Joann Élart y est invité pour y présenter Dezède, application web pour l’archivage des spectacles et de leurs sources.

21 janvier > Théâtre, patrimoine et numérique, avec Joann Élart, Raphaëlle Fleury et Chantal Meyer-Plantureux

11 février > Oral, image, écrit : cultures savantes et cultures populaires, avec David Hopkin et Carole Dornier

17 mars > Images et spectacles : enjeux de numérisation, avec Thiphaine Gaumy, François Berreur et Françoise Rubellin

21 avril > Reconstituer les sons et les espaces de la ville, avec Pascal Bastien, Mylène Pardoen, Michaël Babiaud et Claire Guiu

> Programme détaillé du séminaire

Remettre en jeu le passé

Colloque international

Théâtre du Vieux-Colombier et INHA, 14-16 décembre 2015

Affiche du colloque
Affiche du colloque

L’équipe Dezède est à l’affiche de la troisième journée du colloque (16 décembre), “ Revoir et repenser le corpus en contexte numérique ” dirigée par Sara Harvey (université Paris-Sorbonne / Paris Ouest-Nanterre) et Agathe Sanjuan (Comédie-Française). À 11h, notre développeur informatique, Bertrand Bordage, participera à un hackathon visant à réfléchir aux outils de visualisation des données publiées par l’équipe RCF. Parallèlement, Joann Élart est invité à la première table-ronde “ les humanités numériques et les projets de corpus en histoire du théâtre. ” À 14h30, il participera également à la seconde table-ronde “ les humanités numériques et la politique nationale ” en présence de Sonia Zillhardt du département de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la technologie au Ministère de la Culture et de la Communication.

> Programme du colloque sur Calenda

> Télécharger en PDF