Archives par mot-clé : Humanités numériques

Quel avenir pour la musicologie numérique?

Premières rencontres de la musicologie numérique
Paris, Bibliothèque La Grange-Fleuret
15 et 16 décembre 2022

Les premières rencontres de la musicologie numérique, organisées par MUSICA2, se tiendront à la Bibliothèque musicale La Grange-Fleuret (Paris) les 15 et 16 décembre. Le sujet de cette première édition soutenue par le consortium Musica2 est « Quel avenir pour la musicologie numérique ? Structuration, pérennité, transmission ». Ces rencontres seront l’occasion de porter un regard sur cette décennie de développement de la musicologie numérique et de réfléchir à son avenir. Il n’est plus à prouver que les sciences du numérique peuvent répondre aux enjeux de la recherche traditionnelle en musicologie et les dépasser, en termes de traitement et d’interrogation de corpus, de stockage et de diffusion des données de la recherche.

Les projets d’hier doivent cependant trouver leur place dans le paysage web d’aujourd’hui, en cherchant des moyens de pérennisation et en luttant continuellement contre une obsolescence de tous les instants. Ces enjeux mêlant passé et avenir interrogent aujourd’hui les différentes institutions qui soutiennent l’effort numérique, en particulier la TGIR Huma-NumIR* et son réseau de consortiums, mais également les laboratoires hébergeant des projets numériques.

Le Consortium Musica2 entend répondre à de tels enjeux, en proposant deux journées de réflexion et d’échanges avec ses partenaires et avec les équipes porteuses de projets s’inscrivant dans la discipline. En partenariat avec l’université de Rouen Normandie, l’université Toulouse Jean Jaurès et la Fondation Royaumont, Musica2 propose ces premières rencontres de la musicologie numérique sur la notion de vieillissement des humanités numériques, un véritable enjeu technologique et financier. Plusieurs tables rondes et espaces de discussion réuniront les acteurs et confronteront les expériences, selon quatre axes : 1) MEI (Music Encoding Initiative) et analyse computationnelle ; 2) spectacle vivant et patrimoine historique ; 3) valorisation de corpus numérisés ; 4) ontologie et interopérabilité.

> Programme à télécharger

10 bougies !

Aujourd’hui, 23 février 2022, Dezède fête ses dix ans. C’est en effet le 23 février 2012 que le prototype, qui s’appelait alors “Chrono-spectacle”, était dévoilé au public de l’Opéra de Rouen Normandie au cours de la journée d’étude « Rendez-vous au Théâtre des Arts de Rouen ! ». C’est également lors du déjeuner que fut adopté ce jour le nom définitif du projet, Dezède.
Dix ans plus tard, la base de données rassemble 60596 événements, 29196 œuvres, 21298 individus et 9865 lieux. Elle a contribué à faire vivre la recherche en étant à l’origine de plusieurs manifestations scientifiques mais aussi sous la forme d’un site compagnon et en accueillant les archives numériques de l’Opéra-Comique. Chaque jour, le contenu de Dezède s’enrichit et les projets manquent moins que les ressources humaines et financières pour les réaliser.
Nous souhaitons remercier les laboratoires qui ont apporté un soutien indéfectible durant ces dix années de travail, le GRHis à Rouen, le CÉRÉdI à Rouen et l’IRCL à Montpellier. Un grand merci également à l’ Association Française des Orchestres, à l’ Opéra Comique, l’ Opéra de Rouen Normandie et l’ Orchestre Régional de Normandie et à la Fondation Royaumont pour les partenariats riches. Un très grand merci à notre développeur Bertrand Bordage et sa société NoriPyt. Et naturellement, des remerciements à tous les chercheurs, chercheuses apportant quotidiennement leur contribution et enrichissant de jour en jour les données.

Atelier Dezède #3 (Zoom, 11 juin 2021)

Vendredi 11 juin 2021

créer du lien à distance !

L’équipe Dezède a organisé son troisième atelier à destination des chercheurs et des contributeurs du site .

Le début de la matinée a été consacrée à l’exposé du rapport des activités depuis 2019 (Joann Élart et Yannick Simon), en commençant  par  l’évolution du pilotage et la vie du projet dans un contexte récent de déploiement de la copropriété vers l’Université Toulouse – Jean Jaurès. Dans un deuxième temps, le bilan du projet SpectaNum a été présenté avec notamment les interventions de Marion Blanc et de Déborah Livet qui ont présenté chacune les deux imposants dossiers produits dans ce cadre sur l’orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie et l’Orchestre Régional de Normandie. Après la pause, Joann Élart a dressé quant à lui le bilan des principaux développements réalisés depuis deux ans dans le même cadre : bibliothèque numérique des spectacles, module d’exportation de statistiques, développement de l’interopérabilité avec la création d’un flux de syndication et le dépôt dans Isidore, et, enfin, création d’une nouvelle rubrique, celle des créatrices et créateurs de rôles. La matinée, entrecoupée de discussions, a également été l’occasion de faire le point sur la gestion des autorités, sur  l’entretien des  données et  sur  le Carnet Dezède dont nous souhaitons encourager l’accès aux contributeurs.

Comme lors des deux premiers ateliers, en 2018 et 2019, l’après-midi a été l’occasion d’échanger avec les utilisateurs. Dans une première partie, plusieurs chercheurs ont présenté de récents dossiers dont ils ont dirigé la publication dans Dezède :  Stella Rollet et le dossier des représentations des œuvres de Donizetti en France entre 1831 et 1897 qui vient en appui d’une récente parution chez Classiques Garnier ; Étienne Jardin a reconstitué les programmes du festival de musique organisé  lors de l’exposition universelle de 1878,  dossier constitué dans le cadre d’un ouvrage en préparation.

Yannick Simon a ensuite  présenté les dossiers réalisés par Myriam Chimènes sur Marcel  Proust au concert dans les salons parisiens, Marianne Bouchardon sur les critiques dramatiques dans les journaux et les revues entre 1875  et 1914, Manuel Cornéjo sur Ravel (six dossiers).

Jean-Christophe Branger a ensuite présenté les dossiers de créations dont il a dirigé la reconstitution dans Dezède avec  ses étudiants : la création parisienne de la Tosca de Puccini en 1903 et la création française à Lyon d’Étienne Marcel de Saint-Saëns en 1879. Enfin, Yannick Simon a présenté le projet sur  les Casinos et Joann Élart, celui sur les spectacles à Paris.

Les discussions de la journée  ont abouti à une foire aux questions, qui a permis de faire le point sur des questionnements méthodologiques et de répondre aux différentes interrogations des utilisateurs. En conclusion, quelques perspectives ont pu être tracées.

Les participants : Marion Blanc, Bertrand Bordage, Jean-Christophe Branger, Christine Carrère-Saucède, Jean-Luc Demonsant, Joann Élart, Benjamin Frouin, Pierre Girod, Frédéric Guérin, Étienne Jardin, Déborah Livet, Maxime Margollé, Morgane Marion, Claire Morvannou, Stella Rollet, Yannick Simon, Patrick Taïeb, Denis Tchorek, Sabine Teulon Lardic, Thomas Vernet


Pour citer ce billet : Joann Élart, « Atelier Dezède #3 (Zoom, 11 juin 2021) », Carnet Dezède, 19/06/2021, [en ligne] https://dezede.hypotheses.org/3327

Dezède dans le deuxième numéro de la revue Humanités numériques

Annonce de parution d’un article rédigé en 2017 par Joann Élart et Yannick Simon dans la nouvelle revue Humanités numériques inaugurée sur Journals OpenEdition, et intitulé “Du spectacle vivant aux humanités numériques : le projet Dezède”.

Résumé. Cet article propose une présentation du site Dezède. Dédié au spectacle vivant, Dezède est une base de données relationnelle réunissant les programmes de plusieurs dizaines de milliers d’événements, pour l’essentiel des opéras, des pièces de théâtre et des concerts. Leur reconstitution normalisée est parfois associée à un appareil documentaire. Dans un premier temps, les auteurs abordent les fondements scientifiques du site et sa place dans le champ de la recherche. Ils s’attachent ensuite à décrire les différentes phases de sa conception avant d’aborder son contenu, ses modes de consultation, le principe des autorités et la communauté de ses utilisateurs et contributeurs.

> lire l’article

> Table des matières du volume

Atelier Dezède #2 (Royaumont, 15 juin 2019)

Samedi 15 juin 2019
Abbaye de Royaumont – Bibliothèque musicale François Lang
L’équipe Dezède organise son deuxième atelier à destination des chercheurs et des contributeurs de Dezède.
La journée commencera par une intervention de David Fiala qui nous présentera le programme Ricercar, un environnement numérique en musicologie. Nous croyons effectivement important de proposer aux contributeurs de Dezède une ouverture vers d’autres projets numériques dans le domaine de la musicologie.
Dans un deuxième temps, chacun des contributeurs disposera d’une quinzaine de minutes pour présenter un projet en cours de réalisation, à venir ou achevé. La perspective est avant tout celle de susciter des débats et des interrogations qui profiteront tout autant au porteur du projet qu’aux autres contributeurs.
La troisième partie de la journée permettra de faire le point sur des questions méthodologiques sur Dezède et de répondre aux interrogations des utilisateurs.
La fin de la journée sera consacrée au Carnet Dezède dont nous souhaitons permettre l’accès aux contributeurs pour la présentation de leurs réalisations en lien avec Dezède ou avec le projet Espace musical français.
Les intervenants : Marion Blanc, Naomie Charlier, Joann Élart, Gabriela Elgarrista, David Fiala, Benjamin Frouin, Frédéric Guérin, Maxime Margollé, Claire Morvannou, Yannick Simon, Patrick Taïeb, Denis Tchorek, Thomas Vernet