Archives par mot-clé : Sociétés de concerts

Les Concerts du conservatoire de Nancy sous la direction de Ropartz (1894-1914)

Ce dossier répertorie les 223 concerts de l’orchestre des Concerts du conservatoire de Nancy dirigés par Guy Ropartz entre 1894 et 1914. Arrivé en septembre 1894 dans la ville nancéienne, Ropartz est le cinquième directeur de l’orchestre créé dix ans auparavant. Dès sa prise de fonction, il renouvelle la programmation de l’orchestre en misant sur la qualité des œuvres et en alternant musique contemporaine et répertoire classique. Son exigence musicale fait rapidement progresser le niveau de l’orchestre et évoluer le goût du public. Dès la deuxième saison, Ropartz réintroduit le principe des abonnements qui s’appliqueront, en 1899, à 800 des 1100 places de la salle Victor Poirel ! Le succès des concerts et la qualité de l’orchestre permettent d’attirer à Nancy des interprètes tels que Eugène Ysaÿe, Blanche Selva  et Alfred Cortot. Même si l’engouement des premières années s’atténue légèrement à partir de 1906, l’énergie déployée par Ropartz permet à l’orchestre de conserver son rayonnement national.

> Consulter le dossier “Les Concerts du conservatoire de Nancy sous la direction de Ropartz (1894-1914)” sur Dezède

Les Concerts Pasdeloup (1861-1887)

Le répertoire des Concerts populaires de musique classique, plus connus sous le nom de Concerts Pasdeloup, réunit les 593 programmes de cette société de concerts entre la première prestation de son orchestre, le 27 octobre 1861, et le décès de son fondateur le 13  août 1887.

C’est effectivement en 1861 que Jules Pasdeloup (1819-1887), compositeur, enseignant et chef de l’orchestre de la Société des jeunes artistes du Conservatoire impérial de musique depuis 1852, décide de fonder une société de concerts avec l’ambition de diffuser la musique classique auprès des « masses ». S’il s’inspire, pour les programmes, du modèle de la Société des concerts du Conservatoire, Pasdeloup s’en distingue toutefois en installant son orchestre dans un cirque situé au sein d’un quartier populaire de la capitale et en pratiquant des prix d’entrée modiques. Le succès est au rendez-vous et ne se dément quasiment pas jusqu’au « Festival de retraite de M. J. Pasdeloup » le 31 mai 1884, qui rassemble les principaux compositeurs français venus remercier le chef d’orchestre pour son action en faveur de la musique en général et de la musique française contemporaine en particulier. En réalité, cette apothéose finale dissimule un lent processus de déclin entamé depuis une décennie. Les Concerts populaires résistent mal, après la chute du Second Empire, à la concurrence des Concerts Colonne (1873) et des Concerts Lamoureux (1881). La reconstitution de l’orchestre en 1886, pour une saison à l’issue de laquelle Pasdeloup devait décéder, n’ajoute rien à la gloire de cet infatigable passeur à l’origine du mouvement symphonique français moderne.

> Consultez le dossier “ Concerts Pasdeloup (1861-1887) ” sur Dezède

Colloque « 140 ans de musique à Angers »

Programme du premier concert de l’Association artistique d’Angers (Bibliothèque municipale d’Angers)

Les 29 et 30 novembre 2017, se tiendra à l’Université catholique de l’Ouest à Angers un colloque consacré à la vie musicale dans cette ville depuis la fondation de l’Association artistique d’Angers en 1877. Même si le répertoire de cette société de concerts populaires active entre 1877 et 1893 n’a pas été versé dans Dezède — il est consultable dans l’ouvrage de Yannick Simon intitulé L’Association artistique d’Angers (1877-1893). Histoire d’une société de concerts populaires suivie du répertoire des programmes des concerts (Paris, Société française de musicologie, 2006, 415 p.) — Angers est néanmoins présent sur le site à travers deux dossiers : Les premiers concerts populaires à Angers (1864-1865) ; Concerts de musique de chambre à Angers (1864-1877).

Site « Colloque 140 ans de musique à Angers 29 & 30 novembre 2017 »

Les Concerts Lamoureux

BHVP, 4C-EPP-1534 – Version 2Après Jules Pasdeloup en 1861 et Édouard Colonne en 1873, Charles Lamoureux fonde en 1881 son propre orchestre symphonique auquel il donne le nom de Société des nouveaux concerts. Très vite, à l’image des Concerts Pasdeloup et des Concerts Colonne, elle sera rebaptisée Concerts Lamoureux. Aujourd’hui encore, après près de 140 ans d’existence, la société poursuit son activité. Le dossier « Concerts Lamoureux (1881-1899) » comporte les 451 concerts placés — à quelques exceptions près — sous la direction du fondateur de la société avant son décès le 21 décembre 1899. Pendant dix-huit ans, Lamoureux avait fait de son orchestre l’instrument de diffusion de la musique de Wagner en France. Des extraits des œuvres du compositeur allemand sont inscrits sur les programmes des concerts hebdomadaires presque tous les dimanches sans exception !

Ce nouveau dossier est la première étape d’un projet visant à réunir dans Dezède les répertoires des trois associations de concerts parisiennes dont l’activité s’étend sur plus d’un siècle et demi.

> Consultez le dossier “ Concerts Lamoureux (1881-1899) ” sur Dezède